Essais de réformation des hypothèses de la rationalité économique

par Thierry Suchere

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de André Nicolaï.

Soutenue en 1993

à Paris 10 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail est fonde sur un triple constat. Les economistes s'inventent une psychologie du comportement pour les besoins de leur analyse, sans prendre en compte les apports des sciences du comportement. L'evolution du concept de rationalite economique va dans le sens d'une complexification de celui-ci, qui conduit a la mise en exergue de problemes que les economistes ne sont pas en mesure de resoudre. Un dialogue avec les sciences du comportement peut s'averer fecond dans le sens d'une reformulation du concept de rationalite economique qui repond aux besoins des economistes. La demonstration part du constat que la rationalite economique a un contenu essentiellement pragmatique ou centre sur l'action. Pour la psychologie constructiviste, il existe au-dela de l'action, une activite de comprehension dont l'objectif est la perception objective du monde. En science cognitive, on admet que la reussite de l'action peut etre conditionnee par une activite de comprehension. En science du comportement, l'activite de comprehension suppose une activite de classifications, celle-ci ne faisant pas l'objet d'analyse de la part des economistes dans leur prise en compte du processus de decision chez les agents. La reformulation dans leur prise rationalite economique passe par la prise en compte de representations qui precedent l'action, et qui sont un fondement de l'activite de comprehension. L'outil d'etude que represente la logique modale epistemique devient essentiel comme moyen de formaliser les connaissances du sujet, leur articulation et leur devenir. Il devient alors pensable de travailler sur les representations des agents que conditionnenent les re


  • Résumé

    This work is based on three facts : economists have created a behavioural psychology for the sake fo their analysis. This notion does not take into account the findings of behavioural sciences. The evolution of the concept ot economic rationality is characterised by an increasing complexity that leads to pointing at problems which economists are unable to resolve. Interaction between the sciences of behaviour could be positive for the reformulation of the concept ot economic rationality in a useful way for economists. The exercice takes its roots in the fact that economic rationality has a mainly pragmatic or significance focused on action. According to constructivist psychology, beyond action there is a process of understanding whose aim is an objective perception of the world. In cognitive science, it is admitted that the success of an action can be governed by an activity of understanding. According to behavioural sciences, the activity of understanding is subjected to an activity of classification. The later is not analysed by economists in their approach of the decisional process of agents. Reformulation of the concept of economic rationality involves the study of representation which precedes action and which is at the origin of the activity of understanding. The modal epistemic is logic then an essential tool for the formalization of the knowledge of subject, its articulations and its evolution. It is then possible to work on representations of the agents that are subjected to

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 379 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 93 PA10-9
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.