Le langage naturel en tant que problème philosophique

par Mihai Gaita

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Lélia Picabia.

Soutenue en 1993

à Paris 8 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Si l'on part de l'opposition aristotelicienne entre deixis ("monstration") et apodeixis ("demostration"), il est posible de redefinir le langage naturel comme reposant sur l'intersubjectivite originaire de la parole, et non pas comme decoulant des principes d'une grammaire pure. Ce qui caracterise une proposition deictique, c'est son independance par rapport a l'apodeiris, plutot que sa dependance a l'egard de certains aspects du contexte " comme le pensent, en suivant une longue tradition, des auteurs comme david kaplan. En tant qu'eminemment deictique, le langage naturel nous semble s'accorder parfaitement avec la notion heracliteenne de logos xunos.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 368 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 360-366

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : -
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.