Les mains et les manières

par Anita Lidor-Izcovich

Thèse de doctorat en Psychanalyse

Sous la direction de Gérard Wajeman.

Soutenue en 1993

à Paris 8 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce sont les mains et les manieres etudiees dans la peinture manieriste au 16e siecle, qui nous ont permis d'approcher la defintion de l'acte createur dans la psychanalyse, a partir des references de freud et lacan. Il nous est apparu une premiere question, celle de la puissance de l'image dans la peinture manieriste. Des axes de recherche se sont alors presentes : qu'en est-il de l'objet regard dans la pulsion scopique ? d'ou provient la fascination ? pourquoi la peinture fait-elle appel a la beaute, produit-elle des emotions, engendre-t-elle une croyance ? nous avons alors aborde ces questions a partir d'autres concepts, tels que la representation, le signifiant, le phallus et le semblant. C'est a partir de ces nouvelles notions, que nous avons alors decouvert un autre versant de l'acte createur, celui du reel. C'est ainsi que nous avons pu voir comment l'acte createur mettait en tension ces deux poles, a savoir, la puissance de l'image et le reel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 296 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 292-296

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : -
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.