L'abandon d'enfant : étude de sociologie

par Bernard Assicot

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Robert Castel.

Soutenue en 1993

à Paris 8 .


  • Résumé

    Ce travail comprend l'abandon d'enfant comme un mode paradoxal de reconnaissance sociale négociée. L'enfant est restreint à une condition sociale débattue, a un arrangement ponctuel des relations sociales. L’enfant fait nouveau-venu retient seul l'attention. La naissance implique ici une distribution sociale, une répartition de compétences liées a des croyances, des savoirs consacres ou invalides par la négociation sociale dont l'enfant, l'enfant abandonne particulièrement est l'oblige. L’abandon est ainsi pourvu de propriétés finies qui en font un abandon simplifie renvoyant à la constitution d'un espace d'agents spécialises instituant une population d'enfants séparée, et une population de femmes optant pour une procédure sociale singulière. Par enfant abandonne est entendu tout nouveau-né non installe par ses géniteurs dans leur filiation, et remis définitivement a un tiers. Ce qui correspond aux enfants pris dans la catégorie, arrêtée par le code de la famille et de l'aide sociale, des "enfants dont la filiation n'est pas établie ou est inconnue". L'étude se limite toutefois aux enfants nés d'un accouchement sous x, remis à ce tiers public que sont les services départementaux de l'aide sociale à l'enfance. Des travaux d'historiens traitant expressément de l'abandon d'enfant ont été pris en compte. Mais à une chronique de l'abandon a été préfère un essai d'histoire structurale le faisant comme un intervalle. Une enquête aussi a porté sur trente-neuf dossiers concernant des femmes prises en charge par un établissement éducatif en raison de leur intention déclarée d'abandonner sous x. S'il passe fréquemment pour un mal ou un dysfonctionnement social, ou pour élever d'une tare individuelle, tenu pour un hiatus lie à un impair social, l'abandon d'enfant devient un seul problème de contribution sociale, de classement social, de chances sociales à préserver ou à recouvrer, de services à rendre ou à échanger.

  • Titre traduit

    Chils abandonment : study of sociology


  • Résumé

    This work describes child abandonment as a paradoxical mode of negotiated social recognition. The child's discudded social is confined within the specific arrangements of social relation. The child, as a newcomer, is the only center of attention here. Birth implies the distribution of social competences related to beliefs and knowledge accepted or rejected by social negotiation on which the child - and particulary the abandoned child - is dependent. Abandonment is thus provided with definite characteristics which simplify its own procedure by entrusting it to a body of specialized structures setting up a distinctive population of children and one of women choosing a specific social procedure. By abandoned child is meant any new-born not admitted by its parents in their filiation and entrusted definitively to a third party. That child falls into the category of the "children whose filiation is not established or is unknown", as is defined by the code de la famille et de l'aide sociale. The study is however limited to the children born under unspecified "x" birth and entrusted to public authorities represented by local services of social assistance to childhood. Although works dealing expressly with the history of child abandonment were taken into account, this study developed the notion of abandonment from the angle of structural history - at one period of time - and not as a chronicle. An investigation was also carried out into the cases of thirty-nine women taken into care by social institutions because of their declared intentions to abandon the infant under unspecified "x" birth. Considered a social "blunder", the abandonment of children becomes eventually a matter of social participation and classification, of social opportunities to be guarded or regained.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VI-337 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 324-337. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : -
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.