Etude de la differenciation terminale des megacaryocytes humains : mecanisme des endoreplications

par MARC-ANDRE MOUTHON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de William Vainchenker.

Soutenue en 1993

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Mon travail de these a concerne l'etude de la differenciation terminale des megacaryocytes et la mise en evidence des mecanismes des endoreplications. J'ai etudie l'expression des genes c-fos, c-jun, tal-1 et des genes de la famille gata dans un modele de culture de megacaryocytes humains normaux. Par ailleurs, j'ai caracterise une nouvelle lignee continue representant un modele de differenciation tres proche de la differenciation megacaryocytaire normale. Au total, ce travail a montre que les endomitoses et les mitoses sont des mecanismes proches a l'exception de la cytokinese. En outre, l'absence de cytokinese doit s'associer a l'expression de genes megacaryocytaires par l'intermediaire d'une regulation par les facteurs de transcription comme gata-1 et tal-1

  • Titre traduit

    Study of the megakaryocytic terminal differentiation: endoreplication mecanism


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 180 P.
  • Annexes : 400 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.