Contribution a l'étude des effets biologiques de la protéine C activée d'origine humaine

par Suzanne Marque

Thèse de doctorat en Pharmacologie expérimentale et clinique

Sous la direction de Renaud Trouvé.

Soutenue en 1993

à Paris 7 .


  • Résumé

    La protéine C activée (PCA) participe a l'inhibition du système de la coagulation. Elle inactive le facteur anti hémophilique A et l'accélérine, cofacteurs de l'activation du facteur Stuart et de la prothrombine. De plus, la PCA possède une activité profibrinolytique par formation d'un complexe avec certains inhibiteurs des activateurs du plasminogène. Ce travail avait un double objectif: redéfinir les propriétés d'une PCA issue d'un nouveau procède de purification; vérifier si les propriétés connues de la PCA permettent d'expliquer certains résultats décrits dans la littérature. Nous avons montre que la PCA potentialise l'effet fibrinolytique de l'urokinase dans un modèle in vivo de lyse d'un caillot de fibrinogène. Dans un modèle de microcirculation, elle réduit la vitesse de formation d'un thrombus plaquettaire. Cet effet antithrombotique plus puissant que celui de l'héparine ne peut être uniquement explique par l'inhibition de la génération de thrombine. En effet, nous avons démontre que le PCA provoque, in vitro, la désagrégation des plaquettes humaines et animales agrégées avec différents agonistes. Incubée avec les plaquettes avant l'addition de l'agoniste, elle inhibe aussi leur agrégation. Cet effet persiste malgré le blocage du site catalytique de la PCA par le DiisopropylFluoroPhosphate. L'inhibition de l'agrégation plaquettaire par la PCA ne passe pas par une modification significative de la concentration intraplaquettaire des nucléotides cycliques. Nous avons observe in vivo, un effet inhibiteur de la PCA sur l'adhésion des leucocytes a l'endothélium, après administration topique d'un peptide chemoattractant. Cela suggère une action soit directe de la PCA sur le leucocyte, soit indirecte via la coopération neutrophiles-plaquettes. Ces résultats montrent que l'activité de la PCA ne se limite pas a ses propriétés anticoagulante et profibrinolytique. Ils permettent également de confirmer la participation de la PCA aux processus liant l'inflammation a la coagulation. Enfin, ils suggèrent une extension possible du champ thérapeutique envisageable pour ce produit.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of biological effects of human activated protein C


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 193-214

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TS (1993) 283
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.