Etude des transcrits du gene cftr. (cystic fibrosis transmembrane conductance regulator)

par NORIA GARCIA-FONKNECHTEN

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Claude Kaplan.

Soutenue en 1993

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le gene cftr (cystic fibrosis transmembrane conductance regulator), constitue de 27 exons repartis sur 250 kb et dont l'alteration est responsable de la mucoviscidose, est essentiellement exprime dans les epitheliums respiratoires et digestifs. Cette expression est indetectable par northern-blot dans des cellules facilement accessibles comme les lymphocytes. Cependant, par la technique d'amplification de l'adnc par nested-pcr, nous avons mis en evidence et quantifie les transcrits cftr dans les lymphoblastes (transcription illegitime). Bien qu'ils soient en tres faible quantite, par cette methodologie nous obtenons du materiel en quantite suffisante pour l'analyse moleculaire de ces transcrits. C'est par cette analyse chez un patient homozygote pour la mutation majoritairement retrouvee dans cette maladie (f508), que nous avons prouve que ces transcrits etaient une source de materiel pathologique. Tres encourages par nos premiers resultats et afin d'etudier la totalite du transcrit cftr, nous avons developpe un protocole permettant d'amplifier l'adnc codant (4,2 kb) en six fragments chevauchants. Utilisant cette strategie nous exposons dans ce travail trois applications de cette methode sur l'arn obtenu a partir des lymphoblastes des patients atteints de mucoviscidose: (1) detection de mutations ponctuelles sur de grands fragments d'adnc, ce qui permet d'explorer plusieurs exons de facon simultanee; (2) mise en evidence de transcrits anormaux resultant d'une mutation d'epissage; (3) detection de transcrits anormaux, s'agissant le plus souvent de la perte d'exons, chez des malades ne presentant aucune mutation d'epissage. Ces transcrits seraient issus d'un epissage aberrant ou alternatif. Des transcrits depourvus des exons 9 ou 12 ont ete egalement detectes chez les sujets normaux. Enfin, pour mieux comprendre ce phenomene d'epissage alternatif ou aberrant nous avons etudie les transcrits depourvus de l'exon 9 dans le pancreas humain normal, l'un des sites d'expression du gene cftr. Cette etude nous a permis la mise en evidence de tels transcrits dans les tissus pancreatiques a differents ages du developpement embryonnaire, ainsi que chez l'adulte

  • Titre traduit

    Studies of cftr gene transcrips


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 P.
  • Annexes : 167 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.