Relations de phase impliquent l'osumilite : etude experimentale et theorique dans les systemes kfmash et kmash

par NATHALIE AUDIBERT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Claude Mercier.

Soutenue en 1993

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous presentons la premiere etude experimentale dans le systeme kfmash visant a determiner les relations de phase impliquant l'osumilite a haute pression et haute temperature. L'osumilite a ete trouvee dans differents assemblages entre 950-1100 c et 7,5-11 kbar. Nos travaux indiquent que l'association os-gt est stable sur un large domaine de pression entre 1000 et 1100 c. La reaction qui limite en pression la stabilite de cette association est subhorizontale et se trouve aux environs de 11 kbar. A 12 kbar et au dela, l'osumilite n'est plus stable dans aucune des compositions etudiees ce qui montre que cette phase ne peut etre stable que dans une croute d'epaisseur normale (< 40 km). Cela implique un domaine de stabilite tres reduit, entre 11 et 12 kbar, pour l'assemblage os-opx-sil-kfs-qtz. Lorsqu'elle coexiste avec le grenat, l'orthopyroxene ou la saphirine, l'osumilite est toujours la phase la plus magnesienne. Par ailleurs, a pression croissante, cette phase est stabilisee dans des compositions de plus en plus magnesiennes. Les resultats experimentaux ont permis de deduire une grille p-t dans le systeme kfmash pour l'intervalle de pression et temperature etudie. Cette grille petrogenetique est discutee sur la base des assemblages observes dans les granulites de l'antarctique. Nous etablissons ensuite une grille generale qui rend compte de l'ensemble des relations de phase impliquant l'osumilite dans le systeme kmash. Cette grille tient compte des nombreuses singularites dues a la presence de colinearites impliquant notamment le liquide et la phlogopite. Les relations de phases theoriques ainsi deduites sont entierement compatibles avec les assemblages des granulites de l'aureole de contact de sand hill big pond au canada. Nos travaux montrent que l'osumilite est stable sur un large domaine de pression et temperature s'etendant de la pression ambiante jusqu'a 12 kbar et de 700 c environ jusqu'au-dela de 1100 c. Ainsi, l'osumilite n'est pas un mineral index des granulites de tres hautes temperatures mais peut egalement etre stable dans le domaine des assemblages a grenat-cordierite-silimanite et phlogopite-quartz


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 145 P.
  • Annexes : 75 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.