La communication chimique inter- et intra-specifique chez l'abeille. Relations abeille-varroa, couvain-ouvriere et reine-ouvriere

par JEROME TROUILLER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Claudine Masson.

Soutenue en 1993

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'acarien parasite varroa jacobsoni constitue une menace mondiale pour l'abeille apis mellifera. Au cours de son cycle de reproduction, les acariens penetrent dans les cellules contenant des abeilles au dernier stade larvaire, peu avant la fermeture de la cellule (operculation) par les ouvrieres adultes. Parmi les composes chimiques presents a la surface des larves, 10 esters methyliques et ethyliques d'acide gras ont un cycle de secretion particulier. Ces esters, presents en quantite infime sur les jeunes larves, sont secretes intensement par les larves d'abeille quelques heures avant l'operculation de leurs cellules. Ces esters constituent des composes pheromonaux du couvain d'abeille qui provoque le comportement d'operculation par les ouvrieres adultes. Trois de ces 10 esters sont attractifs vis-a-vis de varroa jacobsoni et constituent des composes kairomonaux pour l'acarien. L'acarien utilise a son profit la pheromone de couvain d'abeille pour infester un hote optimum au moment propice


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 149 P.
  • Annexes : 234 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.