Aspects genetiques et epidemiologiques des leptospires pathogenes

par Jean-Louis Herrmann

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Isabelle Saint-Girons.

Soutenue en 1993

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La leptospirose est une infection generalisee aigue, caracterisee par une vascularite etendue, et due a des spirochetes appartenant au genre leptospira. C'est principalement une pathologie atteignant les animaux domestiques et sauvages; l'homme n'etant que rarement infecte par contact direct ou indirect avec ces animaux. Au sein de la famille des leptospiraceae, on distingue l. Interrogans (sensu lato) pathogene et l. Biflexa (sensu lato) saprophyte. Sur la base des resultats d'hybridation adn-adn, les leptospires pathogenes ont ete subdivises en 7 especes genomiques, regroupant chacune des serovars d'origine et d'antigenicite differents. Le serovar representait auparavant le taxon de base de l'espece et actuellement plus de 200 serovars ont ete identifies chez les leptospires pathogenes. Grace a la realisation des etudes du genome de ces bacteries par electrophorese en champ pulse, plusieurs avancees ont ete faites quant a la comprehension de ces bacteries. A l'aide de l'enzyme de restriction noti, a faible nombre de sites de coupure, nous avons pu mettre en evidence une grande heterogeneite des differents serovars presents dans chaque espece genomique, permettant de definir pour chacun une carte d'identite. De plus, un meme serovar pathogene, isole dans differentes regions du monde et a des periodes differentes, a presente un profil de restriction noti similaire a celui de l'ancien serovar de reference isole en 1917 dans l'est de la france. L'ensemble de ces caracteres s'explique d'une part par le long temps de generation de ces bacteries ainsi que l'absence d'acquisition d'adn heterologue, confirmant la stabilite genetique et d'autre part, l'existence de sequences d'insertion et par la meme d'evenements de recombinaison ayant amene cette heterogeneite entre serovars. J'ai contribue egalement a la construction de la carte physique et genetique du serovar pathogene: icterohaemorrhagiae souche verdun. Les genes codant pour les arn 16, 23 et 5s ont ete retrouves disperses sur le chromosome. La comparaison de 2 cartes genetiques des serovars icterohaemorrhagiae, et pomona, dont la carte physique a ete realisee par r. Zuerner, a confirme l'heterogeneite mise en evidence par l'electrophorese en champ pulse. Les genes gyrba, gida et dnaa, ont ete localises pour les 2 serovars, ce qui permet de preciser l'origine de replication pour chacune des souches par analogie a ce qui est observe chez la plupart des bacteries. La localisation du gene asd sur le grand plasmide de 350 kb, permet de considerer ce replicon comme un minichromosome


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 131 P.
  • Annexes : 301 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (1993) 060
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.