Etude des champs de sillage et d'une cavite acceleratrice pour une usine a beaute

par Olivier Henry

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de 0. NAPOLY.

Soutenue en 1993

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous definissons les differentes notions utiles pour l'etude des champs de sillage, puis nous appliquons ces notions au tube de glissement resistif. Les calculs sont faits dans le cas des paquets courts et des petites distances. Nous montrons alors que ces expressions sont en conformite avec les valeurs asymptotiques connues. Nous developpons ensuite une structure acceleratrice supraconductrice destinee a etre utilisee dans des accelerateurs a forte luminosite. En raison des contraintes inherentes a de tels accelerateurs, notre choix s'est fixe sur une structure bicellule. Celle-ci a la particularite de permettre l'evacuation de tous les modes superieurs, tout en conservant des caracteristiques interessantes pour le mode fondamental. Les facteurs de surtension externe ainsi que les resistances shunt associees aux divers modes de la cavite ont ete examines. Nous avons etabli la viabilite d'une telle structure par une serie de mesures faites sur une cavite prototype. Les amortissements ainsi mesures sont de l'ordre de grandeur attendu et permettraient ainsi d'atteindre des luminosites suffisantes. Ces resultats ont demontre l'interet de telles cavites acceleratrices, qui evacuent tous les modes superieurs, de facon simple et en minimisant le cout de fabrication


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 166 P.
  • Annexes : 40 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.