La Porte du Dragon : l'école Longmen du mont Jingai͏̈ et ses pratiques alchimiques d'après la Daozang Xubian (suite au canon taoi͏̈ste)

par Monica Esposito

Thèse de doctorat en Langues et civilisations de l'Asie orientale

Sous la direction de Isabelle de La Guéronnière.

Soutenue en 1993

à Paris 7 .


  • Résumé

    The aim of this thesis is the study of a taoist school - the longmen and its works such as they have been presebted in the daozang xubian (continaution of the taoist canon) by min yide (1758-1836). The thesis contains an introduct6ion on inner alchemy with a rather philogical approach the first and second chapters are consecrated to the history of the longmen school. The third chapter, heart of this thesis, includes a detailled analysis of the main cycle of this school as well as the translation of two texts dealing with women's alchemy. It is follewed by an annotateed translation of the work which motivated this research : the voice of heart's exchange between the two lan masters (erlan xinhua). Two appendices conclude this thesis by a synoptic analysis 0f the two main collections which were userd : continuation of the taoist canon (daozang xubaian) and the lamp of the heart of mount jingai (jingai xindeng).

  • Titre traduit

    ˜the œdragon's door-the longmen school of mount jingai and its alchemical pratices according to the daozang xubian (continuation of the taoist canon)


  • Résumé

    Le but de cette these est l'etude d'une ecole taoiste - le longmen et de ses oeuvres telles qu'elles ont ete presentees dans le daozang xuabian (suite au canon taoiste) par min yide (1758-1836). La these comprend une introduction sur l'alchimie interieure abordee sous un angle plutot philologique. Le premier et le second chapitres sont consacres a l'histoire de l'ecole longmen. Le troisieme chapiture, coeur de la these, comprend une analyse detaillee du cycle principale de cette ecole ainsi que la traduction de deux textes d'alchimie feminine. Il est suivit par une traduction annotee de l'ouvrage qui a motive cette recherche : l'echange de la voix du coeur entre les deux maitres lan (erban xinhua). Deux appendices concluent ce travail par une analyse synoptique des deux collections principales utilisees : suite au canon taoiste (daozang xubian) et la lampe du coeur du mont jingai (jingai (jingai xindeng).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (630 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (1993) 101
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (1993) 101
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17343-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1963
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 11525
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.