Effet de la cholestase et des acides biliaires sur l'expression hepatocytaire des molecules du complexe majeur d'histocompatibilite

par Yvon Calmus

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. PICARD.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les hepatocytes expriment normalement peu ou pas de molecules du cmh de classe i. Nous avons constate une augmentation de cette expression au cours des cholestases mecaniques chez l'homme, et cette hyperexpression peut etre reproduite par la ligature du choledoque chez le rat. L'administration de corticoides ou de ciclosporine, qui reduisent l'expression du cmh induite par les mediateurs de l'immunite, n'avait pas d'effet sur l'hyperexpression hepatocytaire induite par la cholestase, suggerant qu'un mecanisme immunitaire n'est pas responsable de cette hyperexpression. En revanche, l'administration prolongee d'acide ursodesoxycholique s'est montre capable de reserver l'hyperexpression hepatocytaire du cmh de classe i observee chez l'homme au cours de la cirrhose biliaire primitive. L'ensemble de ces donnees suggere que les acides biliaires endogenes, qui s'accumulent dans le foie au cours des cholestases, sont capables d'induire l'expression de molecules de classe i par les hepatocytes, alors que l'acide ursodesoxycholique, dont les proprietes physicochimiques sont tres differentes des precedents, n'a pas cette propriete. Des donnees en cours de publication confirment cette hypothese: l'acide chenodesoxycholique a induit une hyperexpression dose-dependante des molecules de classe i par des hepatocytes murins ou humains normaux en culture, et a induit une augmentation dose-dependante de l'arnm specifique. En revanche, l'acide ursodesoxycholique et son tauroconjugue n'augmentaient pas l'expression ni la transcription du cmh pour les memes concentrations (100-500 m). Ces donnees ont des implications dans le traitement des maladies hepatiques ou le cmh joue un role: la reduction d'expression des molecules du cmh de classe i par administration prolongee d'acide ursodesoxycholique pourrait avoir un effet benefique en reduisant la cytolyse immune


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 260 P.
  • Annexes : 230 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.