Contribution a l'etude du syndrome du retard mental lie a l'x fragile

par Marc Abitbol

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jacques Mallet.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le syndrome du retard mental lie a l'x fragile s'accompagne frequemment de manifestations epileptiques et d'autisme. Il peut etre associe a des heterotopies neuronales. L'identification d'un gene candidat, dont l'alteration est observee chez les patients atteints de ce syndrome, nous a incite a etudier, par hybridation in situ sur coupes de tissus foetaux, l'expression de ce gene denomme fmr1, a 8, 9 et 25 semaines. Cette etude a permis de demontrer l'expression ubiquitaire de fmr1 ainsi que l'expression neuronale predominante de ce gene lors des etapes precoces du developpement humain. A 25 semaines, le nucleus basalis de meynert et l'hippocampe sont les sites majeurs d'expression du gene fmr1


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 229 P.
  • Annexes : 224 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.