Reseaux de neurones formels et olfaction : un modele de la discrimination des pheromones sexuels chez les insectes

par CHRISTIANE LINSTER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de G. DREYFUS.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous presentons un modele du traitement des signaux olfactifs dans le macroglomerule des insectes. Sur la base d'hypotheses simples (elements neuronaux tres formels, retards synaptiques et connectivite aleatoire), le modele engendre des reponses cellulaires variees, qui, en partie, sont comparables a celles observees dans le systeme nerveux de certains insectes. La construction aleatoire du modele nous permet d'analyser les conditions pour lesquelles ces reponses emergent ; elles ne dependent pas d'un choix de parametres precis et leur distribution peut etre calculee analytiquement. Les resultats montrent que les capacites de calcul du macroglomerule sont suffisantes pour que la detection precise et robuste du melange pheromonal puisse s'effectuer a ce premier lieu de traitement des signaux olfactifs dans le systeme nerveux des insectes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 P.
  • Annexes : 80 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.