Applications et limites des techniques de genetique inverse a la recherche de genes impliques dans deux maladies neuromusculaires humaines a revelation neonatale

par Françoise Samson

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de M. FARDEAU.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons applique differentes techniques de genetique inverse a la recherche de genes impliques dans deux maladies neuromusculaires humaines a revelation neonatale la myopathie myotubulaire recessive liee a l'x (xlmtm), et la forme neonatale de la dystrophie myotonique (dm). Une etude de liaison genetique effectuee dans quatre familles de xlmtm nous a permis de confirmer la localisation d'un gene en xqvingt-huit, d'identifier des individus recombinants avec des marqueurs flanquant le locus xlmtm, et ainsi de mieux cerner ce locus. Cette etude a aussi demontre la possibilite d'une heterogeneite genetique dans la myopathie myotubulaire. Nous avons developpe deux strategies visant a identifier des adnc codant pour la dm: la recherche de sequences riches en cpg dans la region du locus dm et la recherche de clones differentiellement exprimes par une technique d'hybridation soustractive de banques d'adnc, couplee a la recherche de leur localisation subchromosomique. Nous avons identifie un adnc a la fois sous exprime chez un enfant atteint de dm et localise dans la region du chromosome dix neuf qui est celle du locus dm. Cet adnc s'est avere correspondre a celui de la troponine t (tnt) du muscle squelettique lent. Nous avons ensuite invalide ce gene comme pouvant etre celui de la dm. Nous avons enfin clone une nouvelle isoforme de tnt du muscle squelettique lent resultant de l'epissage alternatif d'un gene unique, le premier adnc de tnt cardiaque humaine ainsi que deux isoformes exprimees dans le cur ftal et demontre que les tnt sont codees par des genes differents dans les muscles squelettique et cardiaque


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199 P.
  • Annexes : 228 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.