Evolution comparee du cytosquelette de la cellule apicale de sphacelaria sp. (pheophycee) et du protoplaste correspondant. Consequence pour la polarite et l'initiation du developpement

par ANNE-MARIE RUSIG

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de G. DUCREUX.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les algues a structure filamenteuse evoluee, comme sphacelaria (pheophycee) dont la croissance est assuree par une cellule apicale cytologiquement reperable permettant l'identification des protoplastes correspondants et leur etude comparative. Les images, realisees par microscopie photonique a fluorescence et par microscopie confocale, permettent une description de l'evolution du cytosquelette aux differentes etapes du cycle cellulaire des cellules in situ et chez les protoplastes qui en sont issus, immediatement apres isolement ou pendant les phases initiales de la regeneration. Dans la cellule apicale in situ, le cytosquelette microtubulaire est fortement polarise et organise a partir des centrosomes en un reseau complexe et dissymetrique s'etendant jusqu'au cortex. La coincidence entre la polarite cellulaire et l'axe mitotique est toujours maintenue. Des l'isolement du protoplaste, on observe de profonds remaniements, en particulier une disjonction entre la polarite cytoplasmique et celle du complexe noyau-centrosomes. Apres 12 a 24 heures de culture, la cellule issue du protoplaste presente une organisation symetrique et le complexe microtubulaire se reorganise en liaison avec la synthese de la paroi. Des etudes complementaires de marquage des filaments d'actine, sondes calciques, permettent de donner une interpretation coherente des relations paroi-actine-microtubule-centrosome-noyau et de leur intervention dans le controle de la morphogenese de la cellule apicale et du protoplaste correspondant. Les possibles relations entre totipotence, isotropie cellulaire et developpement embryonnaire sont discutees en reference aux plantes superieures


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 229 P.
  • Annexes : 206 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C IV b / RUS / e
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.