Le cervelet de la souris lurcher : developpement et possibilites de reparation par neurotransplantation

par NICOLE DUMESNIL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de C. SOTELO.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La mutation lurcher affecte le cervelet de la souris, provoquant la degenerescence pratiquement totale des cellules de purkinje et un deficit important en grains. La mise en place de la pathologie degenerative et les possibilites d'y remedier chez la souris adulte lurcher par greffe neuronale ont ete etudiees au moyen de techniques morphologiques (essentiellement immunocytochimiques) en microscopie optique et microscopie electronique. Le cervelet lurcher presente a p8 un certain nombre d'anomalies morphologiques caracteristiques touchant a la fois la couche granulaire externe, moins epaisse chez le mutant, et la cellule de purkinje, mais la synaptogenese des afferences principales (fibres grimpantes, fibres paralleles) est normale a cet age. Par la suite, la synaptogenese est perturbee, en meme temps que se manifestent les alterations qui aboutiront au phenotype adulte: degenerescence primaire des cellules de purkinje et secondaire des grains revelant une heterogeneite rostro-caudale et dorso-ventrale, reorientations neuritiques, expression anormale de certaines proteines. Les transplantations neuronales ont cherche a remplacer les deux types cellulaires manquants en procedant soit a des greffes de cellules de purkinje embryonnaires, soit a des greffes de grains preleves sur des souriceaux. Elles mettent en evidence des comportements tres differents de ces deux populations neuronales. Les cellules de purkinje greffees, attirees specifiquement par la couche moleculaire du cervelet (et de structures similaires telles le noyau cochleaire dorsal) hote, parviennent ainsi a remplacer partiellement leurs homologues disparues, n'etablissant toutefois que tres rarement des contacts synaptiques avec leurs cellules cibles dans les noyaux profonds. Par contre, les grains greffes se disposent preferentiellement dans la substance blanche. Ainsi, la reparation du cervelet lurcher adulte par greffe neuronale se heurte a deux obstacles majeurs: la difficulte a retablir la projection cortico-nucleaire des cellules de purkinje et l'impossibilite a realiser l'integration synaptique adequate des grains transplantes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 P.
  • Annexes : 216 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.