La nadph oxydase des neutrophiles humains. I : inhibition par le tosylphenylalanyl chloromethane de la translocation a la membrane des facteurs cytosoliques. ii: essais d'identification d'une proteine de 15 kda, cible majeure du reactif

par EMMANUELLE CHOLLET-PRZEDNOWED

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Florence Lederer.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La production d'anion superoxyde par la nadph oxydase des neutrophiles humains est inhibee a la suite du traitement des cellules par le tosyl phenylalanyl chloromethane (tpck). Cette production d'anion superoxyde normalement induite par un ester du phorbol (le pma), est diminuee meme quand les cellules sont preactivees. Elle se retrouve au niveau de l'oxydase particulaire, alors que les fractions cytosolique et membranaire obtenues a partir de cellules au repos et traitees par l'inhibiteur sont aussi actives en milieu acellulaire, en presence d'acide arachidonique et de gtps, que leurs equivalents provenant de cellules de controle. La cible des chloromethanes intervient donc uniquement au niveau cellulaire, et ne fait pas partie du complexe de la nadph oxydase. Quand les cellules sont activees par le pma, leur cytosol perd en partie sa capacite a activer la production d'anion superoxyde en milieu acellulaire, en presence de membrane au repos et d'acide arachidonique; cette diminution d'activite peut etre attribuee a la capacite du pma a induire la translocation des facteurs cytosoliques a la membrane (ambruso et al. , 1990). Le traitement des cellules par le chloromethane, avant ou apres l'addition de pma, permet l'obtention d'un cytosol ayant partiellement recouvre sa capacite activatrice en milieu acellulaire: il est ici suggere que les chloromethanes inhiberaient le transfert des facteurs cytosoliques vers la membrane, avec pour resultat un defaut partiel d'activation dans la membrane. Quant a ce meme effet du chloromethane sur les cellules preactivees, il peut etre explique dans l'hypothese ou la production durable d'anion superoxyde necessite un apport continuel en unites actives de l'oxydase (akard et al. , 1988). En conclusion, les chloromethanes, en empechant la translocation des facteurs cytosoliques a la membrane, inhiberaient d'une meme maniere l'activation de la nadph oxydase et sa reactivation continuelle. Le traitement des cellules au repos par le tpck tritie conduit a une incorporation massive de radioactivite au niveau d'une proteine cytosolique de 15 kda. Bien que rien ne permette d'assurer qu'il existe une stricte correlation entre ce radiomarquage et l'inhibition de production d'anion superoxyde, l'identite de cette proteine a ete recherchee: son comportement electrophoretique en page-sds et en focalisation isoelectrique a ete compare avec celui de deux proteines ayant des caracteristiques similaires et susceptibles de participer a l'activation de la nadph oxydase, la profiline et mrp 14. Aucune des deux n'etant identique a la proteine cytosolique de 15 kda, cible majeure du tpck, l'identite de cette derniere reste a l'etude


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 180 P.
  • Annexes : 357 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1993 531
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.