Caracterisation d'antigenes associes a la chimioresistance des cellules tumorales

par THIBAULT VOELTZEL

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Michel Bidart.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le but de mettre en evidence de nouvelles molecules associees a la chimioresistance, nous avons utilise des lignees cellulaires resistantes pour selectionner des anticorps monoclonaux diriges contre des antigenes potentiellement impliques dans les phenomenes de chimioresistance. Notre modele cellulaire etait base sur l'utilisation de deux lignees derivees d'une lignee d'adenocarcinome de l'ovaire (ov1/p) et resistantes, l'une a la vincristine (ov1/vcr), l'autre au cisplatine (ov1/ddp). Trois anticorps monoclonaux ont ete selectionnes, deux a partir de la lignee ov1/vcr (ovr09 et ovr11) et un a partir de la lignee ov1/ddp (ocp02). L'antigene reconnu par l'anticorps ovr09, nomme vra09, est une (glyco-) proteine de 92 kda, surexprimee dans deux lignees resistantes aux alcaloides de la pervenche. Sa localisation specifique dans les tumeurs sereuses de l'ovaire peut permettre de distinguer les tumeurs a la limite de la malignite des adenocarcinomes. L'anticorps ovr11 reconnait un antigene de 78 kda nomme vra11 dont l'apparition au cours de l'etablissement de la resistance est precoce. Cette proteine est egalement surexprimee apres l'exposition des cellules ov1/p a differentes conditions de stress. Les experiences de clonage du gene ont mis en evidence une sequence presentant une forte homologie avec celle d'une proteine de 63 kda, marqueur d'un compartiment intermediaire entre le reticulum endoplasmique et l'appareil de golgi. Des experiences de transfection devraient permettre de mieux comprendre le role de vra11, dans les phenomenes de reponse au stress et de chimioresistance. L'anticorps ocp02 reconnait un antigene de 45 kda, nomme cpa02, fortement exprime dans des zones de secretion des tissus normaux. L'etude de son expression dans les tumeurs du sein montre une correlation relative avec la presence des recepteurs hormonaux, mais ne permet pas d'affirmer son interet pour le diagnostic ou le pronostic de ces tumeurs. Cette etude a permis, par une approche immunologique soustractive, de mettre en evidence trois nouvelles molecules surexprimees dans des lignees resistantes a la chimiotherapie. La caracterisation de ces proteines suggere que chacune pourrait participer a des phenomenes de transport cellulaire. De plus, une de ces molecules (vra09) semble presenter un interet important pour le diagnostic des tumeurs sereuses de l'ovaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 211 P.
  • Annexes : 266 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.