Utilisation des milieux disperses pour la determination des lanthanides et des actinides dans les eaux naturelles : application a l'uranium

par Pascal Reiller

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Daniel Lemordant.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans les solutions naturelles, la repartition des complexes de l'uranium est sujette a controverse. Afin d'en clarifier certains points, nous avons utilise conjointement la spectrofluorimetrie laser a resolution temporelle et l'ultra-filtration assistee par micelles (ufam). La slrt permet d'analyser l'uranium a tres bas niveau mais sans informations sur les especes en solution. L'ufam permet d'induire des separations d'ions en fonction de leur charge. Apres la quantification de l'inhibition de fluorescence de l'uranium (vi) en milieu non complexant par les surfactifs anioniques (alkylsulfonates et dodecylsulfate de sodium), une etude en ufam, en utilisant un modele d'echange ionique, a permis d'obtenir les constantes d'echanges de l'ion uo#2#2#+ a la surface de micelles d'alkylsulfates. Une interpretation theorique du phenomene de retention limite a forte dilution de l'ion consideree a ete proposee. Nous avons developpe ensuite l'application du couplage slrt-ufam a l'etude de la repartition des especes de l'uranium (vi) en solution. En appliquant le modele d'echange ionique pour representer des resultats d'ufam en fonction du ph, nous avons montre que le complexe uo#2(oh)#2 n'est pas predominant dans nos conditions experimentales. Ce qui implique que sa constante thermodynamique est au moins de deux ordres de grandeur inferieure a celle proposee par certaines banques de donnees. D'autre part, les milieux micellaires ont permis, en presence de complexants organiques, d'exhalter la fluorescence d'actinides et de lanthanides. Une exhaltation des proprietes de fluorescence de l'uranium (vi) a pu etre obtenue en milieu complexant, en presence de micelles non ioniques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 166 P.
  • Annexes : 122 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.