Cooperation entre la reconnaissance et l'exploration : modelisation fonctionnelle des aires corticales visuelles

par PATRICK MARCHAL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Yves Burnod.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de cette these est de developper un modele fonctionnel du cortex visuel a partir des resultats experimentaux connus. Cette these se focalise plus particulierement sur la cooperation entre les processus d'exploration oculaire et de reconnaissance visuelle. Ces deux fonctions correspondent d'une part a la voie parietale menant au cortex moteur qui est responsable de la perception de l'espace, d'autre part a la voie temporale responsable de l'interpretation des objets et de la reconnaissance. Au premier chapitre, l'auteur presente un modele neuronal de traitement d'image permettant de detecter trois caracteristiques differentes des images: les contours, les cretes et les courbures. Cette etape est comparee avec les connaissances actuelles sur le cortex visuel primaire. Au second chapitre, l'auteur definit une methode simple de guidage des mouvements oculaires a partir de ces caracteristiques primaires de l'image. La propriete la plus remarquable de ce guidage est qu'il favorise la fixation des visages meme sans apprentissage, propriete que l'on peut relier aux capacites exploratoires des nouveau-nes. Afin de valider ce modele, l'auteur a developpe une experience de psychophysique. Les resultats demontrent l'existence d'une interaction entre le contenu bas-niveau d'une image et les fixations oculaires. Au troisieme chapitre, l'auteur associe une methode d'auto-organisation neuronale et un module de commande oculaire. Cette association permet l'apprentissage d'un ensemble de vues prototypiques de maniere non supervisee. L'auteur etablit une correspondance avec les proprietes fonctionnelles des neurones de l'aire v4 du cortex visuel des primates. Enfin, le quatrieme chapitre montre comment des graphes structures et donc des representations d'objets complexes peuvent etre representes dans un reseau de neurone. L'auteur propose que les relations spatiales entre sous-objets d'un graphe soient codees en terme de deplacements oculaires. Il montre comment ces relations pourraient etre apprises a partir des interactions entre les aires parietales et infero-temporales du cortex visuel. Un exemple de ce type de representation est developpe pour la reconnaissance de caracteres

  • Titre traduit

    Cooperation between recognition and exploration: a functional model of cortical visual areas


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 P.
  • Annexes : 180 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.