Phenomenes d'oxydation des lubrifiants moteurs a essence fonctionnant a haute temperature

par Xavier Maleville

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de JEAN-JACQUES BASSELIER.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de cette these est la comprehension du mecanisme de l'augmentation de la viscosite du lubrifiant, et la caracterisation des produits responsables de ce phenomene, dans l'etape qui precede l'insolubilite des produits. A l'aide d'un test d'oxydation en laboratoire, nous etudions la resistance a l'oxydation d'huile de base, l'influence de la catalyse et la reponse de ces huiles aux antioxydants. Nous montrons que l'huile ayant de fortes teneurs en carbones aromatiques et en soufre, avec un antioxydant et catalysee par le fer soluble, presente une resistance a l'oxydation inferieure aux autres huiles de base. Ensuite, nous caracterisons, a l'aide de techniques physico-chimiques et de fractionnement, les composes organiques formes au cours de l'oxydation de l'huile: les produits volatils, les produits lourds solubles et insolubles de l'huile oxydee. Les constituants polaires de ces produits, sont constitues d'especes hydroxyles, carbonyles et carboxyles. Les produits volatils sont formes de composes oxygenes lineaires non soufres, d'eau, d'alcanes, ainsi que de constituants oxygenes cycliques et d'aromatiques, presents uniquement pour les huiles minerales. Leur masse molaire moyenne est inferieure a celle de l'huile de base. Les especes responsables de l'augmentation de la viscosite sont les produits lourds solubles et insolubles dans l'huile oxydee. Les produits solubles contiennent du soufre, ont 10% d'oxygene et ont une masse d'environ 1000 g/mol. Ils proviennent, pour les huiles de base minerales, essentiellement de l'oxydation des composes aromatiques. Les produits insolubles ont une masse molaire moyenne de 2000 g/mol, une teneur en oxygene de 20% et une forte teneur en soufre. Les composes soufres et aromatiques d'une huile minerale participent vivement a la formation de produits insolubles. Finalement, nous avons propose un mecanisme de l'augmentation de la viscosite mettant en jeu des interactions chimiques intermoleculaires, des reactions de condensation et formation de macromolecules polaires, macromolecules qui perdent leur affinite pour le milieu et precipitent. Une etude de la resistance a l'oxydation, sur essais moteurs, de lubrifiants, formules a partir de nos huiles de base et a additivation identique, confirme nos resultats, et montre qu'un des parametres les plus importants dans la stabilite a l'oxydation des huiles minerales formulees est le comportement a l'oxydation des huiles de base et leur reponse vis-a-vis des antioxydants, en presence de catalyseur


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 152 P.
  • Annexes : 40 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1993 417
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.