Emission-capture dans les puits quantiques gaas/algaas. Application a la detection infrarouge

par François Luc

Thèse de doctorat en Sciences appliquées. Physique

Sous la direction de JEAN-FRANCOIS PETROFF.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une dizaine d'annees auront suffit pour que les detecteurs infrarouge a puits quantiques gaas/algaas s'imposent comme alternative potentielle aux photodetecteurs mercure-cadmium-tellure couramment utilises pour la detection infrarouge dans la bande 8-12 m. Apres un bref rappel de la notion de transition intersousbande, nous exposons les deux modeles usuels qui permettent de decrire le fonctionnement des photoconducteurs a puits quantiques. Ces modeles font apparaitre l'importance primordiale des mecanismes de photoionisation et de capture des electrons. Ces mecanismes sont etudies experimentalement par des methodes purement electriques, analogues aux methodes classiques de caracterisation des defauts dans les semi-conducteurs. Les parametres essentiels pour l'evaluation des performances de ces detecteurs, deduits de ces experiences sont confrontes avec des resultats theoriques ainsi qu'avec les resultats obtenus par des experiences de nature differente. Nous montrons qu'un puits quantique se comporte comme un defaut bi-dimensionnel de la bande de conduction de la barriere. Cette description simple permet de rapprocher les deux modeles de transport jusqu'a present proposes. Les performances de tels detecteurs sont alors evaluees pour deux configurations differentes du couplage optique. Il apparait clairement que l'optimisation de la structure et les performances accessibles dependent fortement du type de couplage utilise. Le mecanisme d'injection des porteurs aux contacts, qui conditionne le bon fonctionnement des photoconducteurs a puits quantiques, est egalement mis en evidence experimentalement


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 120 P.
  • Annexes : 88 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1993 414
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.