Developpement postembryonnaire de l'appareil reproducteur femelle et fonctionnement ovarien de spodoptera littoralis (boisd. ) (lepidoptere, noctuidae)

par FATIMA LHAJOUI-AMAQDOUF

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jeanne Raccaud-Schoeller.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le tractus genital femelle est d'origine strictement ectodermique chez s. Littoralis, il se developpe a partir d'ebauches situees au niveau des sternites 7, 8 et 9 chez les larves du 6eme stade. Sa morphologie et la differenciation de ses composants ont ete suivies pendant la nymphose. Une etude ultrastructurale de l'evolution ovarienne au cours du developpement postembryonnaire a ete realisee. La differenciation des ovarioles est precoce: chez les larves du 2eme stade, ceux-ci sont en effet distincts au sein du tissu interstitiel de l'ovaire. La mise en place et la differenciation de la gaine ont ete analysees ainsi que l'origine et l'evolution des cellules luminales logees entre la gaine et la tunica propria. Nous avons precise les caracteristiques cytologiques des principales etapes de l'ovogenese depuis la phase de multiplication des ovogonies jusqu'a la fin de la choriogenese. D'apres son fonctionnement ovarien, s. Littoralis fait partie du groupe intermediaire defini par eidmann chez les lepidopteres: la vitellogenese se realise chez les chrysalides et chez les imagos. Des variations importantes de la vitesse d'evolution des follicules ont ete mises en evidence au cours de la vie de l'insecte. L'incidence de divers facteurs-alimentation imaginale, temperature, accouplement sur la fecondite et la longevite des femelles a ete demontree

  • Titre traduit

    Postembryonal development of the female reproductive system and ovarian functioning of spodoptera littoralis (boisd. ) (lepidopera, noctuidae)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 166 P.
  • Annexes : 108 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.