Les formatioins ligneuses sur un inselberg de guyane francaise. Etude floristique, structurale et dynamique

par DENIS LARPIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Henri Puig.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La vegetation qui recouvre l'inselberg des nouragues, en guyane francaise, comprend la foret dense humide, une mosaique de formations herbacees et arbustives a caracteres xerophiles (la savane-roche) et des formations ligneuses, arbustives et arborees, qui font l'objet de cette etude. Celles-ci sont situees entre les deux autres milieux ou forment des enclaves (ilots forestiers, foret basse incluse en foret dense). Les inventaires botaniques ont ete effectues le long de 8 transects, recoupant differents types de vegetation du rocher a la foret dense. Un gradient de structure (dimensions croissantes de la vegetation) est observe dans ce sens. Six groupements vegetaux ont pu etre distingues dans ces formations ligneuses, sur des bases essentiellement floristiques. La foret basse (canopee entre 8 et 15 m en moyenne) est le plus caracteristique, par sa physionomie (arbres penches a axes multiples, port buissonnant, proliferation d'epiphytes, sous-bois clair, dense en petites tiges et plantules) et par sa composition floristique originale, dominee tres largement par les myrtaceae (en nombre d'especes et d'individus), avec d'autres familles egalement bien representees (rubiaceae, nyctaginaceae, bombacaceae, myrsinaceae, erythroxylaceae. . . ). Les petits fruits ornithochores de couleur vive (baies et drupes) dominent. Le sol presente une structure microagregee tres developpee et une porosite elevee; un volume poral utile a ete differencie, mais un deficit hydrique est probable en periode seche. Cette contrainte edaphique explique en partie la composition et la structure de ces formations. L'importance des myrtaceae est discutee, d'apres la place qu'occupe cette famille dans d'autres milieux du globe. La dynamique de la vegetation semble tres dependante des contraintes ecologiques et des animaux disseminateurs (etude de l'impact du coq de roche sur la regeneration forestiere). L'extension de la foret semble etre un phenomene tres lent. Une dynamique par taches est observee frequemment par ailleurs (microchablis). Des charbons de bois abondants, comme des indices de colluvionnement dans la couverture pedologique, font etat d'importantes perturbations passees de la vegetation, liees aux fluctuations paleoclimatiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 332 P.
  • Annexes : 147 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.