Etude experimentale des jets turbulents intracardiaques

par Benoît Diebold

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Pierre Péronneau.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les jets intracardiaques sont des jets turbulents. Ils peuvent etre analyses de multiples manieres mais leur structure hydraulique est mal connue. Les donnees disponibles sont soit imprecises soit lointaines car etablies en ecoulement continu. Ce travail a ete conduit pour recueillir experimentalement des champs de vitesses dans des simulations de ces jets grace a des velocimetres ultrasonores et un anemometre laser doppler. Les resultats montrent l'existence, au pic de vitesse, d'un cone central comparable a celui decrit en ecoulement continu. Il ne s'etablit que progressivement au cours de l'acceleration et le front d'onde progresse lentement. Ce n'est qu'en eliminant ce dephasage par l'extraction d'enveloppes que l'on retrouve la decroissance hyperbolique sur l'axe ou la normalisation gaussienne transversale. Toutes ces donnees sont alterees en cas de confinement. Dans la couche limite, on trouve des fluctuations rapides mais organisees de la vitesse. Ces donnees ont deja debouche sur des applications cliniques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 227 P.
  • Annexes : 130 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.