Haploidie chez le pommier (malus domestica borkh. ) et le poirier (pyrus communis l. ). Criteres de selection d'haploides spontanes. Parthenogenese in situ induite par du pollen irradie. Androgenese in vitro chez le pommier

par LYDIE BOUVIER

Thèse de doctorat en Agronomie

Sous la direction de Dominique Anxolabéhère.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Plusieurs methodes d'obtention de plantes haploides de pommier et de poirier ont ete explorees. En ce qui concerne le poirier, un phenotype caracteristique des plantes haploides spontanees a ete mis en evidence: une tige grele, des entre-noeuds courts, des feuilles allongees, etroites, vert pale a port retombant. Le transfert in vitro de ces plantes haploides de poirier a ete reussi. Trois methodes d'haploidisation induite ont ete etudiees. La parthenogenese in situ induite par du pollen irradie aux rayons gamma a ete approfondie chez le pommier. L'utilisation d'un clone issu de premiere generation d'autofecondation, r1-49 ameliore les rendements en embryons haploides par rapport a la variete etudiee golden delicious". Une etude histologique a montre que l'origine de ces plantes haploides est soit le noyau de l'oosphere soit celui d'une synergide. Cette methode de parthenogenese a ete experimentee chez le poirier: des plantes haploides issues du genotype doyenne du comice ont ete obtenues. Les doses d'irradiation optimum sont de 200 et 500 gy comme pour le pommier. Le blocage du developpement des embryons haploides obtenus par culture d'antheres de pommier a ete aborde. Un choc osmotique sur un milieu contenant 50 g/l de mannitol suivi d'un transfert sur un milieu contenant du thidiazuron a 5,5 mg/l engendre dans certains cas la regeneration de bourgeons adventifs sur ces embryons haploides. La culture de microspores isolees a ete experimentee pour la premiere fois chez le pommier. Malgre les contaminants internes, levures et bacteries, le protocole de mise en culture a pu etre etabli et des cals ont ete produits. Les plantes haploides cultivees in vitro ont fait l'objet d'etudes de doublement chromosomique et d'enracinement. Le doublement a pu etre reussi en utilisant l'oryzaline a des doses de 5 et de 15 m. L'enracinement a ete ameliore en ajoutant de l'acide citrique dans le milieu d'elongation des racines. Une vingtaine de plantes haploides de pommier et aussi de poirier sont maintenant cultivees in vitro

  • Titre traduit

    Haploidy in apple (malus domestica borkh. ) and pear (pyrus communis l. ). Spontaneous haploid selection. In situ parthenogenesis induced by low gamma irradiated pollen. In vitro androgenesis in apple


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 176 P.
  • Annexes : 290 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1993 320
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.