Regulation post-transcriptionnelle de l'expression des genes des gonadotropines : stabilite des mrnas et controle de la polyadenylation par le calcium et des facteurs hormonaux

par NOUZHA BOUAMOUD-SA YAH

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Raymond Counis.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Lh et fsh proviennent de l'assemblage d'une sous-unite alpha commune et d'une sous-unite beta specifique, toutes pouvant etre exprimees dans les cellules gonadotropes a partir de mrnas distincts. Dans le but d'estimer la stabilite relative de ces mrnas, des cellules antehypophysaires de rat en culture primaire ont ete incubees en presence d'actinomycine d ou de cycloheximide. L'hybridation a l'aide de cdnas radioactifs a permis de mettre en evidence dans ces conditions une disparition progressive des trois mrnas, mais avec des vitesses tres differentes, la demi-vie est estimee en presence d'actinomycine d etant de 1 h pour fsh beta, 6,5 h pour alpha et 44 h pour lh beta. L'analyse electrophoretique a montre que la decroissance des contenus intracellulaires etait associee a une diminution de taille des mrnas, due a une reduction de la portion adenylee a l'extremite 3-terminale ainsi que le prouve la deadenylation complete par l'endonuclease h. L'incubation des cellules en absence de calcium entraine sur la taille aussi bien que sur les niveaux des mrnas des effets tres similaires, et de plus reversibles, d'une facon qui suggere l'existence d'une activite cytoplasmique de polyadenylation. Chez la ratte, le gnrh augmente le degre de polyadenylation des mrnas de alpha et de lhbeta, un effet reproduit par l'ester de phorbol tpa mais non par le 8-br-ampc. A l'inverse, la progesterone, mais pas l'stradiol, diminue la polyadenylation des memes mrnas et son action est antagonisee par le ru 486. L'ensemble de ces resultats suggere que la stabilite des mrnas des gonadotropines pourrait etre controlee, de facon specifique, par des proteines regulatrices de duree de vie courte, dont l'interaction avec des motifs probablement situes dans les regions non codantes jouerait sur la taille de l'extension polyadenylee, cette sequence etant connue pour jouer un role protecteur contre la degradation et influencer l'activite traductionnelle des mrnas

  • Titre traduit

    Post-transcriptional control of gonadotropin gene expression: stability of mrnas and regulation of polyadenylation by calcium and hormones


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 170 P.
  • Annexes : 188 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1993 316
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.