Premieres mesures sur l'etat final hadronique de la diffusion profondement inelastique a hera

par Ursula Bassler

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de GREGORIO BERNARDI.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .


  • Résumé

    La structure des evenements de la diffusion profondement inelastique a hera permet une observation detaillee de l'etat final hadronique dans le referentiel du laboratoire. Dans cette these nous presentons d'abord differentes methodes de reconstruction de l'energie hadronique pour le detecteur h1, en combinant en particulier la mesure calorimetrique avec la mesure des traces chargees. De telles methodes, appliquees aux evenements a faible moment de transfert reduisent le biais sur le rapport entre l'impulsion transversale de l'etat final hadronique et de l'electron diffuse de 15% a 3%. Utilisant ces techniques de reconstructions hadronique, nous etudions un lot de 341 evenements de la diffusion profondement inelastiques collecte pendant la premiere prise de donnees de h1 en 1992, possedant un angle hadronique entre 50 et 140 degres. Par l'introduction du formalisme de l'angle et de l'impulsion reduite, nous comparons l'impulsion et l'angle du jet d'interaction avec les predictions pour le quark diffuse dans le modele naif des partons. Dans le plan transversal a l'axe du faisceau, nous definissons l'energie et l'impulsion de l'etat final hadronique, orthogonales a la direction de l'electron diffuse. Ceci nous permet d'etudier les effets du rayonnement qcd final et initial. La mesure de l'energie transversale orthogonale du jet d'interaction indique une legere augmentation du rayonnement qcd final en fonction du moment de transfert et de la masse invariante de l'etat final hadronique. Nous montrons ensuite comment l'impulsion transversale orthogonale mesuree a l'avant du detecteur (i. E. Dans la direction des protons incidents) est une observation directe du rayonnement qcd initial. Nous concluons ce travail en indiquant quelques perspectives ouvertes par l'emploi de l'etat final hadronique pour la mesure des fonctions de structure du proton. Nous introduisons alors une nouvelle methode de reconstruction des variables cinematiques independante de l'energie initiale de l'electron, ce qui permet de reduire les corrections radiatives sur cette mesure. Cette methode a aussi pour avantage d'etre peu sensible aux fluctuations de la mesure hadronique en particulier a petit x#b#j#o#r#k#e#n

  • Titre traduit

    First measurements on hadronic final state in deep inelastic scattering at hera


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 151 P.
  • Annexes : 70 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?