Etude cinetique et physiologique de la production de phycoerythrine par une rhodophycee unicellulaire, rhodosorus marinus

par CATHERINE DUPRE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. C. GUARY.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La microalgue marine rhodosorus marinus, rhodophycee unicellulaire, sert de modele biologique pour l'etude de l'influence de conditions de culture permettant de dissocier la multiplication cellulaire de la synthese d'une chromoproteine, la phycoerythrine. Les conditions optimales de cultures, en mode discontinu, de cette microalgue correspondent, en particulier, a un eclairement de 200 mol. M##2#. S##1, une temperature de 25#oc, une nutrition azotee fournie sous forme de nitrate et une carbonatation associee a une regulation permettant de maintenir le ph a 7,5. Un accroissement progressif de l'eclairement des cultures, en mode fed-batch, permet d'obtenir des populations algales superieures a 3. 10#7 cellules. Ml##1 correspondant a des masses seches de 2 a 3 g. L##1. L'accroissement de l'alcalinite du milieu de culture associe a la production de biomasse influence la capacite de cette microalgue a former des agregats cellulaires. En cultures discontinues, cette propriete est mise a profit pour realiser une pre-recolte par floculation-sedimentation. L'alcalinite peut etre modulee par l'ajout de soude et de phosphate a la suspension algale. En cultures continues, cette propriete est utilisee pour la mise en uvre d'un reacteur bi-etage permettant un recyclage interne de la biomasse au niveau du second reacteur. L'aptitude de r. Marinus a l'autofloculation permet donc de dissocier la formation de la biomasse de celle de metabolites recherches. Ainsi, la carbonatation ou non des microalgues pre-concentrees permet de moduler les teneurs relatives en acide arachidonique (20:4, n-6) rapportees a celles de l'acide eicosapentaenoique (20:5, n-3). Les teneurs de r. Marinus en phycoerythrine dependent, en particulier, de l'intensite lumineuse et des ressources en azote du milieu de culture. Une carence azotee favorise la degradation des phycobiliproteines. L'apport de nitrate en concentrations limitantes permet une reprise de la multiplication cellulaire de suspensions de r. Marinus carencees sans reprise significative de la synthese de phycoerythrine. L'apport de nitrate en concentrations non limitantes permet la reprise a l'obscurite de la synthese de phycoerythrine. L'obscurite semble donc orienter l'utilisation de l'azote vers la production de phycoerythrine. L'uree, ainsi que des acides amines tels que la proline ou l'arginine, provoquent egalement la synthese de la phycoerythrine en absence de lumiere. Les resultats de cette etude cinetique et physiologique semblent donc montrer que des cultures de rhodosorus marinus peuvent etre gerees, en modes continus ou discontinus, de maniere a dissocier la production de biomasse de celle de la phycoerythrine


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 119 P.
  • Annexes : 158 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.