Rythmes beta d'attention et fuseaux de sommeil : contribution respective des noyaux posterieur et retuculaire thalamiques

par Marie-Hélène Canu et MARIE-JOSEPHE BESSON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Arlette Rougeul-Buser.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail presente ici traite des mecanismes thalamiques de l'attention focalisee et du sommeil chez le chat. A chaque niveau d'attention correspond un rythme sur un foyer cortical precis: rythmes beta d'attention focalisee, rythmes mu d'attente, rythmes lents somesthesiques lors de l'assoupissement, et fuseaux pendant le sommeil lent (chap. 1). Des donnees anterieures ont mis en evidence le role du groupe posterieur median pom dans l'expression des rythmes beta. Dans le chap. 2, nous avons montre par une exploration unitaire realisee chez l'animal non anesthesie en contention non douloureuse que 16% des cellules du pom modifient leur activite pendant les rythmes beta. L'attention focalisee est sous la dependance d'un systeme dopaminergique issu de l'aire tegmentale ventrale atv. Dans le chap. 3, le marquage par transport retrograde de hrp, ou par transport anterograde de pha-l. A permis de trouver le chainon manquant de cette voie de commande, reliant le n. Dorso-median du thalamus au pom. De plus, nous montrons que le n. Antero-ventral av se projette sur les foyers thalamiques des rythmes beta et mu: la voie connue de l'atv vers l'av se presente donc comme un systeme capable de regler des interactions entre les systemes beta et mu. Parce qu'il constitue une structure particuliere au sein du thalamus, plusieurs auteurs ont suggere que le n. Reticulaire (ret) aurait un role dans l'expression des rythmes beta. Dans le chap. 4, l'etude de l'activite unitaire des cellules du ret a montre qu'il n'existait pas de relation avec les rythmes beta. En revanche, 21% des cellules du ret modifiaient leur decharge pendant les fuseaux de sommeil. Des cellules des noyaux pulvinar, lateral et ventral posterieurs et des corps genouilles lateral et median ont ete etudiees de la meme facon que celles de pom et du ret. Aucune relation avec les rythmes beta ou les fuseaux de sommeil n'a ete observee (annexe). En conclusion, rythmes beta et fuseaux de sommeil dependent de deux generateurs distincts, situes dans un foyer thalamique restreint (respectivement le pom et le ret). Enfin, nous avons voulu savoir si les resultats obtenus chez l'animal vigile etaient comparables aux donnees de la litterature obtenues sous anesthesie. Nous avons donc, dans le chap. 5, compare l'activite unitaire de quelques cellules thalamiques lors du sommeil naturel et sous anesthesie barbiturique. Notre conclusion est que les resultats ne sont pas comparables, l'anesthesie induisant une regularite de decharge jamais observee chez l'animal normal


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 241 P.
  • Annexes : 212 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.