Mise en evidence d'une repartition nucleoplastidiale des sites de biosynthese des constituants du phycobilisome d'une algue rouge : rhodella violacea

par CECILE BERNARD

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Duval.

Soutenue en 1993

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le phycobilisome de l'algue rouge unicellulaire rhodella violacea, presente une organisation intermediaire entre celle des phycobilisomes de cyanobacterie et celle de phycobilisomes des algues rouges pluricellulaires. Ces relations structurales qui peuvent etre mises en parallele avec la phylogenie, ont ete abordees a un niveau genomique chez r. Violacea. La synthese des differents constituants du phycobilisome a lieu dans le compartiment plastidial. Celle des polypeptides de liaison associes a la phycoerythrine (sous-unites gamma) est cytoplasmique. Les genes specifiant les polypeptides du phycobilisome de r. Violacea ont ete localises. Les sequences des genes specifiant pour les sous-unites alpha (rpea) et beta (rpeb) de la phycoerythrine ont ete determinees et presentent une forte homologie avec les sous-unites de la phycoerythrine deja decrites chez les cyanobacteries, les rhodophytes et les cryptophytes. La principale difference avec les genes cyanobacteriens correspondants est l'existence d'une sequence intronique partageant le gene repb en deux exons. Les analyses transcriptionnelles montrent que les deux genes rpe sont cotranscrits et que l'espece majoritaire d'arnm est depourvue de l'intron. Ces travaux mettent en evidence une complementarite entre les genomes plastidial et nucleaire pour la synthese des constituants du phycobilisome d'une algue rouge r. Violacea. Cette coordination est interessante d'un point de vue phylogenique ou une structure macromoleculaire de type cyanobacterien (le phycobilisome) ayant garde la plupart des caracteristiques de l'endosymbionte ancestral, a evolue vers une regulation de type eucaryotique de la synthese de ses constituants


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 P.
  • Annexes : 236 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.