La dynamique d'un parler poitevin dans le sud des Deux-Sèvres : étude sociolinguistique, description phonologique et lexicale, analyse des tendances évolutives et des interférences avec le français

par Philippe Gallard

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Anne-Marie Houdebine-Gravaud.

Soutenue en 1993

à Paris 5 .


  • Résumé

    Dans cette recherche en sociophonologie, nous souhaitions decrire synchroniquement un patois poitevin (enquete menee aupres de 75 informateurs) dans sa dimension orale et rendre compte de sa diversite. Nous avons eu aussi pour souci d'interpreter la dynamique linguistique observee par la mise en evidence de facteurs evolutifs internes et externes (age, lieu de residence, sexe. . . ). Par ailleurs, nous avons tenu compte du contact entre francais et patois (interferences, emprunts), et etudie le rapport entre locuteur et parler local (imaginaire linguistique). Les resultats : nous avons observe une tres grande diversite, tant aux niveaux collectif (usages) qu'individuel (idiolectes). Parmi les variables externes retenues, l'age est la plus pertinente : les plus de 50 ans sont plus conservateurs, alors que les locuteurs nes apres la seconde guerre (de langue maternelle francaise le plus souvent) epruntent souvent au francais. Quant au critere geographique, le village d'origine reste la reference pour les plus ages. Les femmes exercent une influence sensible dans la dynamique actuelle : le patois fut par le passe longtemps devalorisant pour les femmes, mais les plus jeunes locutrices tendent, dans une demarche identitaire, a reapprendre le patois, a agir pour sa survie.

  • Titre traduit

    The dynamic of a poitou patois in the south of les deux-sevres. Sociolinguistic study. Phonological and lexical description. Analysis of the evolution tendencies and interferences with the french language


  • Résumé

    This research work in sociophonology was intended not only to give a sy nchronistic description of a poitou patois - limited to its oral expression - but also to show its diversity. As many as seventy-five native speakers helped us to collect the necessary information. We have also tried to understand and explain the observed linguistic dynamic by showing the influence of such internal and external evolutive factors as the age, the sex or the place of residence of each speaker. Moreover, the permanent contact between the french language and the patois has been taken into account (interferences, borrowed terms) as well as the relationship between the speaker and the local speech (linguistic imaginary representation). The results : a large diversity has been noticed, wether at a collective level (usage) or an individual level (idiolects). Among the external variables which have been kept, the age of the speakers is one of the most pertinent : the people over fifty years of age are more conservative, whereas the speakers born after world war ii, in most cases french native speakers, often borrow from the french. As for the geographical factor, their native village is the basic reference for the speakers belonging to the older age-group. The women have some effect upon the present dynamic : speaking patois was long debasing for them in the past, but nowadays the youngest female speakers tend to learn it again - in an attempt to recover a part of their cultural identity - and to act for its survival.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (546, 10 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE GAL 1993
  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17216-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1807
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.