La métamorphose psoriasique : étude ethnopsychanalytique du fonctionnement psychologique des sujets atteints de psoriasis

par Florence Barruel

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Tobie Nathan.

Soutenue en 1993

à Paris 5 .


  • Résumé

    PSORIASIS IS A BENIGN DERMATOSIS, BUT IT IS DISTURBING BECAUSE IT IS "PERCEPTIBLE" AND "UNGRACEFUL". THE AUTHOR QUESTIONS THE MYSTERIOUS CARACTERISTICS OF THIS DISEASE WICH MAKE MEDICAL DOCTORS THINK THAT IT CAN NEVER BE CURED: IT APPEARS AND DESAPPEARS withouT ANY VISIBLE RULE, EXCEPT THE FACT THAT IT IS RELATED TO WHAT IS CALLED "STRESS". THE AUTHOR, FIRST DISCUSSES THE SO-CALLED "PSYCHOSOMATIC" QUESTIONS, RELATING THEM TO THE RELATION BETWEEN THE SUBJECT AND HIS ENVIRONNEMENT. THEN, IN ORDER TO THEM TO DEFINE THE CONSTANTS INVOLVED IN THE DEVELOPPEMENT OF THE DISEASE, THE AUTHOR CARRIES AN INTERACTIVE POINT OF VIEW, AND MORE SPECIFICALLY, A THERAPEUTICAL APPROACH. HYPOTHESES: 1) IN FRONT OF CERTAIN DIFFICULT SITUATIONS THE SUBJECT SEES HIS USUAL ENCLOSURING SUPOORTS GIVENB BY THE CULTURAL SYSTEM BREAKING DOWN. 2) WITH THE INCAPACITY OF RECONSTRUCTING THIS BREACH, THE SUBJECT EXPERIENCES FEELINGS OF CONFUSION, OF PERPLEXITY AND OF DESILLUSION MORE OR LESS INTENSE AND CONSCIENT. 3) THE "FALL" OF THIS "HARD POINT" CONSTITUTED BY THE CULTURE LEAD TO THE INABILITY TO ORGANIZE IDEAS, TH THINK THE SENSATIONS, AND MAKES THE SUBJECT LOOK FOR A NEW "HARD POINT". 4) THE SOLIDE POINT IS ESTABLISHED BY THE ACTION OF THE BIOLOGICAL MECHANISM. 5) THE PSORIASIS IS A RELAY OF THE CULTURAL SYSTEM; AS FOR THE CULTURE, IT "PRODUCES IMAGES", AND SIMULTANEOUSLY CONSTITUTES THE SYSTEM THAT INTERPRETATES THEM. THIS MECHANISM OF METAMORPHOSIS OF THE SKIN ENVELOPE SETS UP IN RESPONSE TO A "RUPTURE OF THE CULTURAL ENVELOPE". THIS HYPOTHESIS IS VALIDATED BY SOME CLINICAL SITUATIONS, AND ESSENTIALLY THROUH THE ANALYSIS OF THE THERAPEUTICAL PROCESSES IN THE THERMAL CURE AND THROUGH THE PRACTICE OF THE "THERAPEUTIC TOUCHING".

  • Titre traduit

    The psoriasic metamorphosis ethnopsychiatric study of the psychopathological processes of patients suffering from psoria


  • Résumé

    Le psoriasis est une dermatose benigne, mais derangeante parce que "visible" et "disgracieuse". L auteur s interroge a propos des caracteristiques mysterieuses de cette maladie qui font penser en medecine qu elle ne peut jamais guerir: elle apparait et disparait sans regle apparente, si ce n est en relation avec ce que l on nomme " le stress" pour ce faire, l auteur discute en premier lieu des questions dites de "spychosomatique, en les organisant autour du rapprt entre le sujet et son milieu. Puis, afin de definir des constantes intervenant dans le developpement de la maladie, l auteur adopte un point de vue interactif, et plus particulierement une demarche therapeutique. Hypothese: 1) face a certaines situations difficiles, le sujet voit ses "appuis" habituels conferes par le systeme culturel qui le cloture, s effondrer. 2) dans l incapacite cette breche, il vit des moments de confusion, de perplexite et de desillusion plus ou moins intenses et conscients. 3) la "chute" de ce"point dur" que constitue la culture a pour consequence l impossibilite d organiser les idees, et de penser les sensations, et fait sentir la necessite de retrouver un "point dur". 4) ce point solide est institue par le declenchement d un processus biologique avec le psoriasis. Et le fonctionnement psychique trouve alors sa continuite en ancrage sur ce mecanisme biologique. 5) le psoriasis est un relais du systeme culturel; comme la culture, il "produit des images", et constitue en meme temps le systeme qui les interprete. Ce mecanisme de metamorphose de l enveloppe cutanee s instaure en reponse a une "rupture d enveloppe culturelle". Cette hypothese est validee par certaines situations cliniques, et essentiellement au travers de l analyse du fonctionnement therapeutique de la cure thermale, et de la pratique du "toucher therapeutique".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (378 f., [4] f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17204

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1780
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.