Enfermement et psychose : ces maladies de l'excès

par Guy Benamozig

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Louis-Vincent Thomas.

Soutenue en 1993

à Paris 5 .


  • Résumé

    We have analysed from a case study of psychoneurotic obsessional patient many different representations of confinment and psychosis (exces of diseases). Our clinical and analytical experience helps to discover the history of a patient "HMPA" (homme de marbre aux pieds d'argile"), who has imprisoned himself in a veritable stronghold. The world of doubt and verification can be understood globaly by therapeutic methods such as companionship and support: an active kind of therapy. In this way, the analyst becomes a go-between and both his past and present environment. The expression of "derived rituals" allows the patient's delirium (which has a real origin) to break free and expose itself. The creation of modern rituals would probably present people from performinf "harmfull rituals", such as drug abuse, prostitution and suicide in order their expression through psychosis. To avoid the trap of in interpretation which becomes in itself an imprisonment, we support our study on the resistance of imprisonment with the accounts of people who have themself been imprisoned, such as deportees, prisoners and other reclusives. The access helps to literary descriptions also to unterstand these feelings of exclusion and confinement.

  • Titre traduit

    Confinement and psychosis


  • Résumé

    A partir d'une monographie d'un cas de psycho-névrose obsessionnelle, nous tentons d'analyser les différentes représentations de l'enfermement et de la psychose (maladies de l'excès). Notre expérience clinique nous a aidé à décoder l'histoire d'un patient (HMPA "homme de marbre aux pieds d'argile) enferme dans une véritable forteresse. Cet univers du doute, de la vérification n'a pu s'appréhender qu'à partir d'un autre type d'outils thérapeutiques, (accompagnement, soutien c'est-à-dire une prise en charge réelle). L'analyste devient alors un passeur, un "go-between". La mise en place de "rituels de dérivation" permet au délire (qui a son ancrage dans le réel) de s'extérioriser, alors que des rituels efficients éviteraient probablement leur expression dans la psychose ou d'autres équivalents. C'est le travail que nous menons depuis plusieurs années. Afin d'éviter le piège d'une interprétation qui deviendrait à son tour une clôture, nous avons souhaité étayer notre étude sur la résistance a l'enfermement, par des témoignages de personnes ayant été confrontées à différents types de réclusion (déportés, détenus, reclus volontaires ou involontaires). Le recours à ces récits et descriptions littéraires, a pu également rendre compte, du point de vue de la création, de ce sentiment d'exclusion et d'enfermement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (250 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?