Le pompage portal dans la cirrhose

par Jorge E. Cardoso Cuneo

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Didier Houssin.

Soutenue en 1993

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    1993


  • Résumé

    Dans la cirrhose, l'hypertension portale et l'atteinte de la fonction hépatique déterminent l'évolution et la survie des malades. La pression portale dépend de la résistance intrahépatique et du flux portal : la fonction hépatique dépend de la perfusion et de la viabilité de la masse hépatocytaire. Deux notions nouvelles touchant l'hémodynamique et la fonction hépatiques ont été à l'origine de cette thèse : la démonstration de la diminution de la résistance vasculaire hépatique par action pharmacologique de vasodilatateurs : l'amélioration de la fonction hépatique qui en résulte. Fondée sur la notion de distensibilité résiduelle du foie cirrhotique, l'idée directrice de cette thèse a été de vérifier la possibilité de produire une augmentation du flux portal transhépatique par divers types d'action mécanique, et d'en étudier les conséquences sur l'histologie et la viabilité hépatique, la pression portale, et la fonction hépatique. Les modèles expérimentaux utilisés ont été le foie cirrhotique isolé perfusé murin ou humain, et l'hypertension portale induite chez le porc non cirrhotique ; une étude de l'augmentation du flux portal transhépatique a été faite chez l'homme cirrhotique en cours de transplantation. Alors que la viabilité du foie n'apparaissait jamais altérée, les études histologiques ont montré, chez le rat et l'homme, que le doublement du flux portal pendant 1 ou 2 heures est possible, et s'accompagne dans deux tiers des cas, d'une dilatation sinusoïdale. Chez le rat, il induit une augmentation moyenne de l'espace intravasculaire de 44,4 % et des espaces extravasculaires de l'albumine et du sucrose de 74, 2 % et 49,6 %, sans accroissement des shunts intrahépatiques ; il induit enfin une diminution moyenne de 13 à 31 % de la résistance hépatique, et une augmentation moyenne de la clairance intrinsèque de 64,8 % pour le H-propranolol, et de 91,3 % pour le C-taurocholate. Chez l'homme, il augmente en moyenne la résistance artérielle de 31,9 % et la clairance hépatique du vert d'indocyanine de 28,2 %. Un dispositif extravasculaire pneumatique périportal, capable d'augmenter le débit et de réduire la pression portale chez le porc avec hypertension portale sans cirrhose, s'est révélé inefficace pour diminuer la pression portale chez l'homme cirrhotique. En revanche, un pompage centrifuge extracorporel a réduit en moyenne la pression portale de 17,9 à 39,2 % chez l'homme cirrhotique en cours de transplantation hépatique. Ces études montrent qu'au moins sur une brève durée, le foie cirrhotique accepte et supporte un accroissement important du débit portal. Sa réserve de distensibilité est variable, mais ouvre la perspective d'une réduction de la pression portale par l'action d'un pompage portal. L'amélioration fonctionnelle qui peut en résulter invite à concevoir une méthode thérapeutique " d'assistance vasculaire hépatique transitoire " , pour des malades frappés à la fois par une hémorragie digestive de contrôle difficile et une insuffisance hépatique grave, et qui sont dans l'attente d'un greffon hépatique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (144 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.