Propagation en culture des cellules épithéliales trachéales fœtales normales et mucoviscidosiques après transfection par l'oncogène grand T DE SV40 : étude de la sécrétion des glycoconjuges[s. L. ]

par Mustapha Lemnaouar

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Jacques Picard.

Soutenue en 1993

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    1993


  • Résumé

    Des cultures primaires de cellules épithéliales provenant de fœtus normal et mucoviscidosiques ont été transfectées par un oncogène viral immortalisant, le grand T de SV40. Les lignées obtenues sont désignées NT-1 (contrôle), CFT-1 (S549N/N1303K) et CFT-2 (@F508/@F508). Ces trois lignées : 1) exprimant l'antigène grand T de SV40, 2) retiennent le phénotype épithélial, 3) possèdent des récepteurs ß-adrénergiques et des récepteurs au VIP, 4) ne sont pas tumorigènes dans les souris nudes, 5) enfin, la forskoline induit une stimulation de l'efflux de 125I uniquement dans la lignée contrôle. Les différentes voies de signalisation impliquées dans la sécrétion des glycoconjugués ont été explorés dans ces cellules. Les agonistes de la voie protéine kinase A (PKA) dépendante accroissent le contenu en AMP cyclique et l'activité PKA dans les trois lignées cellulaires. Cependant, alors que ces mêmes agonistes augmentent la sécrétion des glycoconjugués dans les cellules contrôles, ils sont sans effet sur ce processus dans les cellules mutées. Au contraire, l'activation de la voie protéine kinase C (PKC) dépendante s'avère efficace sur ce processus quelle que soit la lignée considérée. Les glycoconjugués élaborés par ces cellules en culture ont été partiellement caractérisés. La sécrétion de base, comparable dans les trois lignées, est constituée d'acide hyaluronique et de protéoglycannes à héparane et chrondroitine sulfate. La stimulation par les agonistes des voies PKA ou PKC dépendantes s'accompagne d'une augmentation des protéoglycannes à héparane sulfate. En conclusion, les mutations du gène codant pour la protéine CFTR abolissent la réponse sécrétoire des cellules CFT-1 et CFT-2 aux agonistes de la voie PKA.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (127 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.