Les habitats perchés dans la boucle du fleuve Niger (Mali)

par Jean-Christophe Huet

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Jean Gallais.

Soutenue en 1993

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le plateau de Bandiagara et les monts du Gourma ont été utilisés comme bastions-refuges par les populations dogon et sonrai qui fuyaient l'insécurité des plaines. Ces villages qui utilisent parfois des sites fortifiés sont remarquables par leurs habitats troglodytes. L'habitat est l'expression spatiale d'une structure sociale dont l'élément de base est le segment de lignage. La vie sociale s'insère dans un système symbolique complexe l'espace vécu s'organise selon une opposition village-brousse. L'avancement en âge se traduit spatialement par un déplacement de chaque individu vers le centre du village où la place est le lieu d'expression de la puissance du patriarcat.

  • Titre traduit

    Cliff dwellings in the Niger river bend (Mali)


  • Résumé

    The Bandiagara plateau and Gourma mounts were used as a refuge by dogon and sonrai populations fleeing plains insecurity. The villages are sometimes fortified and noteworthy for their troglodytic dwellings the habitation is the spatial expression of the social structure whose foundation is the minimal lineage. The social life is encapsulated in a complex symbolic system. A village bush dichotomy is the base of space conceptualization. Progression through life is associated with residence moves toward the village center where the village square express the power of gerontocracy.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1994 par Éd. L'Harmattan à Paris

Villages perchés des Dogon du Mali : habitat, espace et société


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 278 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?