Théologie et poétique : le De partu Virginis de Jacques Sannazar dans l'histoire de l'humanisme napolitain

par Marc Deramaix

Thèse de doctorat en Études latines

Sous la direction de Alain Michel.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le De partu virginis de Jacques Sannazar (Naples, 1526) permet d'étudier l'alliance des lettres sacrées et profanes à Naples à la fin du XVème siècle et au début du XVIème. Gilles de Viterbe joua un rôle essentiel auprès de Sannazar et de Giovanni Pontano, poursuivant la tradition de Pétrarque et de Boccace. Sannazar fut ainsi conduit à définir un parnasse évangélisé capable d'unir le loisir lettré et la retraite monastique. La rencontre de la théologie et de la poésie dans le De partu virginis s'opère surtout par les jeux de la lumière sensible et de l'œil du corps auxquels répondent la lumière intelligible et l'œil de l'âme. Le projet de Sannazar consiste aussi à faire servir la beauté et les images profanes à l'expression théologique. Le De partu virginis est ainsi un miroir de l'humanisme chrétien pré-tridentin.

  • Titre traduit

    Theology and poetics : Jacopo Sannazaro's De partu virginis in the history of Neapolitan humanism


  • Résumé

    Jacopo Sannazaro's De partu virginis (Naples, 1526) gives the opportunity to study the concord of sacred and profane letters in Naples at the end of the 15th century and at the beginning of the 16th. Giles of Viterbo exercised a very deep influence on Sannazaro and the aging Giovanni Pontano, adding a chapter to the tradition of Petrarch and Boccaccio. Thus Sannazaro was induced to define a christianized Parnassus that could unify the literary leisure and the monastic retreat. The cooperation of theology and poetry in the De partu virginis is above all perceptible in the relationship between the sensitive light and the bodily eye, inducing another one between the intelligible light and the eye of the soul. Sannazaro's project also consists in putting the profane beauty and images at the service of theological expression. The De partu virginis is thus a mirror to pre-tridentine christian humanism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (967 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2760
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2760
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17034-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1502
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.