La météorologie en français : réception des Météorologiques d'Aristote (XIIIe et XIVe siècles)

par Joëlle Ducos

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Claude Thomasset.

Soutenue en 1994

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'objet de ce travail est la réception médiévale en français des Météorologiques d’Aristote. Une analyse préliminaire porte sur les difficultés de la traduction aristotélicienne, en confrontant les pratiques des traducteurs français et latins au treizième et quatorzième siècles. La définition médiévale d'un texte aristotélicien s'en dégage. Un lexique météorologique se fixe peu à peu et le champ sémantique de l'air met à jour les modifications dans la langue suscitées par ces traductions. La lecture scolastique des Météorologiques révèle des interrogations très diverses et la météorologie semble une préoccupation marginale. Pourtant une réflexion rationnelle sur les hydrométéores et le vent se précise et intègre des développements originaux mais aussi, peu à peu, l'observation du réel. Au contraire, l'Encyclopédie française ne vulgarise apparemment pas les connaissances les plus récentes, en construisant une synthèse de toutes les cultures. En fait, écho des débats de la scolastique, elle exige une lecture à plusieurs niveaux. La météorologie française est donc davantage le résultat d'une rencontre culturelle que le reflet d'un savoir populaire. Elle prouve la difficulté de l'assimilation des théories aristotéliciennes à cause d'obstacles épistémologiques et d'un symbolisme toujours sous-jacent. Pourtant, grâce à Aristote, se constitue un discours français sur la météorologie.

  • Titre traduit

    Meteorology in French vernacular : the reception of Aristotelian meteorologica in the thirteenth and fourteenth centuries


  • Résumé

    The object of this research is to investigate the mediaeval reception in French of Aristotle’s Meteorologica. Through a comparative examination of French and Latin translators ‘practices in the 13th and 14th centuries, a preliminary analysis of the difficulties of the translation from Aristotle is carried out, bringing to light the mediaeval definition of an Aristotelian text. A lexis of meteorology gradually forms up and the semantic field of air exemplifies the alterations in the language induced by those translations. The scholastic reading of Meteorologica reveals a multifarious questioning, while meteorology seems a merely marginal concern. Rational reflection on hydrometeors and wind however takes shape, involving original developments, and indue course, the observation of the real as well. On the contrary, the French Encyclopaedia, in constructing a synthesis of all cultures, apparently does not popularize the newest advances of knowledge. In fact, as an echo of the disputes of scholastics, it requires several levels of reading. French meteorology thus appears as the outcome of a cultural encounter rather than the reflection of popular lore. It evidences how difficult it was for Aristotelian theories to be assimilated, on account of epistemological obstacles and of a still present underlying symbolism. Nevertheless, thanks to Aristotle, a French discourse on meteorology was building up.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1998 par H. Champion à Paris

La météorologie en français au Moyen Âge : XIIIe-XIVe siècles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (819, vi p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2678
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17039

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1506
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1998 par H. Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : La météorologie en français au Moyen Âge : XIIIe-XIVe siècles
  • Dans la collection : Sciences, techniques et civilisations du Moyen âge à l'aube des Lumières , 2 , 1278-3870
  • Détails : 1 vol. (493 p.)
  • ISBN : 2-85203-674-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [453]-475. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?