La réfection du langage poétique dans l'oeuvre de Paul Celan

par Werner Wögerbauer

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Jean-Marie Valentin.

Soutenue en 1993

à Paris 4 .


  • Résumé

    The work of the german-writing romanian poet paul celan (1920-1970) is characterized by an antagonism between two languages. The common language, including everyday language as well as traditional poetic language, is rejected and opposed by a separate idiomatic language, which is based on a central reference to the extermination of the jews by the nazis. The interpretation of his poems confirms the hypothesis of a matricial structure which includes three phases of a re-creation of poetic language ; existing languages (1) are cancelled out ; from the abyss (2) a new language may appear (3). Each poem is a linguistic cosmology giving rise to a new visualisation, a "world" in language, each a commentary on its own conditions of possibility. The poem ar centered on themselves in an attempt to adjust their language to the event. Due to the personal and deliberate nature of this language, it is necessary, in interpreting the poems, to take into account the intention and the mastery of the poet. Starting from the vocabulary of celan and precisely from its obscurities, we intend to define the conditions of determination of meaning, while analysing conflicting tendancies in interpretation.


  • Résumé

    L'oeuvre du poete roumain d'expression allemande paul celan (19201970) donne lieu a un antagonisme de deux langues. La langue commune, aussi bien celle du quotidien que celle de la haute tradition poetique, est recusee et contree par une langue separee et idiomatique qui, dans ses lois constitutives, se refere a l'evenement historique de l'extermination des juifs par les nazis. L'interpretation des poemes permet de degager et de confirmer l'hypothese d'une structure matricielle lui se developpe autour des trois stades d'une refection du langage poetique : les langages constitues (1) sont conduits a un point d'extinction (2) du passage par l'abime peut surgir une parole refaite (3). Chaque poeme est une cosmologie linguistique qui produit une visualisation nouvelle, un "monde" dans le verbe, en commentant ses propres conditions de possibilite. La langue du poeme ne se preoccupe que d'elle-meme parce qu'elle cherche a s'assurer de son adequation a l'evenement. Son caractere personnel et dirige implique pour l'interprete une reconnaissance accrue de l'intention, et de la maitrise du poete. Tout en analysant le conflit d'interpretation qui s7est mis en place autour de l'oeuvre, le present travail cherche a definir a partir du vocabulaire de celan et de ses obscurites meme les conditions de determination du sens.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (407 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut d'études politiques. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : (E) WER
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2620
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16829

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1145
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.