À propos des premières oeuvres (1953-69) de I. Xenakis : pour une approche historique de l'émergence du phénomène de son

par Gérassimos Solomos

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Serge Gut.

Soutenue en 1993

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans la musique récente, la composition avec des sons est devenue synthèse du son. Pour expliquer cette évolution de la musique, nous étudions l'émergence du son - qui n'a aucune affinité avec le timbre - dans la musique contemporaine (1950-60) et plus particulièrement dans les premières œuvres de Xenakis. Nous constatons d'abord qu'aux notions traditionnelles de ton, de rythme, de langage et de forme se sont substituées les catégories de la "techno-musique", respectivement la hauteur, la durée, le système et la structure. Mais ces substitutions, qui expliquent la difficulté de la musique contemporaine, ne doivent pas occulter l'essentiel : la dissolution du matériau et des formes : il n'y a plus d'entités solides, reconnaissables; l'œuvre apparait comme constituée d'une poussière sonore. Or, la poussière sonore finit par se condenser. Il en résulte une totalité intégralement construite. Cette totalité peut être nommée son, mais pour éviter la confusion avec le son en tant que phénomène physique, nous parlerons de sonorité. Cependant, parce qu'il a encore besoin de s'exprimer (le son est synonyme de liquidation du langage), Xenakis introduit le geste, qui indique une tentative autoritaire : en l'absence de toute communication, on prétendra qu'il y a communion.

  • Titre traduit

    About I. Xenakis' first works (1953-1969) : towards a historical approach of the emergence of the sound's phenomenon


  • Résumé

    In the recent music, composing with sounds became the synthesis of the sound. To explain this evolution of music, we study the emergence of sound - which has no affinities with timbre - in contemporary music (1950-60) and more precisely, in the first works of Xenakis. We begin with the fact that the traditional categories of tone, rhythm, language and form are replaced by the categories of "techno-music": pitch, duration, system and structure. But these substitutions, which explain the difficulty of contemporary music, should not hide the fundamental fact: the dissolution of material and form: there are no more solid, recognizable elements; it seems that the musical work was composed of sonic powder. Now, in the end, sonic powder condenses. The result is a totality entirely constructed. This totality can be named sound but, to avoid confusion with sound as a physical phenomenon, we speak of sonority. However, because he still needs to express himself (sound is synonym of the death of language), Xenakis introduces gesture, which indicates an authoritarian attempt: in the absence of communication, music will pretend that there is communion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (675 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2600
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16823-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1295
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 10073
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.