"Le corps dans la langue" : les techniques dramatiques dans l'enseignement/apprentissage des langues étrangères

par Alex Cormanski

Thèse de doctorat en Didactique du français langue étrangère

Sous la direction de Robert Galisson.

Soutenue en 1993

à Paris 3 .


  • Résumé

    Foreign-language teaching with sole emphasis on formal aspects of language will likely be limited to the verbal aspect of communication, thus excluding non verbal aspects. Language and its learner often appear bereft of body. Speakers express themselves first and foremost using the body which constitutes the memory of their culture, acquired but not learned. Foreign-language teaching with emphasis on meaning underscores the body memory principle and leads the learner to question the dynamic of language and action in his native tongue and culture so as to then approximate the same dynamic in the target language. The premise of "body-driven" language teaching and learning is based on a parallel drawn from techniques used in the theater arts. The actor brings into unisson the constituent parts of verbal and non verbal communication (voice, gesture, glance, relation to space) in order to enhance communication. A pedagogical experiment conducted in the united states, where groups are by and large more homogeneous, was designed to demonstrate the validity of this hypothesis. To that end, four control groups and four experimental groups were given a communicative task with which to improvise. Based on my results, I was led to the following inquiry : what is the place and role of techniques used in the theater arts in the context of language teaching and learning? Are these techniques merely supporting of a curriculum or the very core of a communicative curriculum? Can one speak of a grammar of gesture in the way one speaks of a verbal grammar? How does the relation between the verbal and non-verbal play itself out in the speech process which is intrinsically interactive when approaching language through dramatic techniques?


  • Résumé

    Une didactique du parler (axée sur la structure du langage) privilégie la communication verbale et tend a ignorer ses facteurs non verbaux. Langue et apprenant apparaissent souvent "de corporalisés". Le corps est aussi la première pratique culturelle de tout locuteur, la mémoire de sa culture, acquise et non apprise. Une didactique du dire (davantage axée sur la "mise en scène de la signification"), tient compte de cet état de fait et amène l'apprenant a s'interroger sur les opérations comportementales et verbales dans sa propre langue et culture, pour qu'il construise ensuite des opérations semblables dans la langue cible. Le parti pris du corps pour l'enseignement apprentissage de la langue, qui est a la base de ce processus, est fonde sur le parallèle de la démarche de l'acteur de théâtre utilisant les techniques dramatiques. Du corps séquence (voix, geste, regard, relation a l'espace) au corps global qui fait jouer tous ces éléments a l'unisson, l'acteur optimise tous les canaux de la communication. Une expérience pédagogique a été menée en milieu exolingue auprès d'un public universitaire américain pour des raisons d'homogénéité (similarité des groupes, des programmes d'enseignement), pour démontrer le bienfondé du présupposé de départ. Elle a réuni quatre groupes expérimentaux et quatre groupes contrôle auxquels ont été proposes une situation de communication déclenchant une improvisation. Une analyse détaille des résultats vérifient l'hypothèse de départ et propose une réflexion d'ensemble sur la place et le rôle des techniques dramatiques dans l'enseignement des langues - approche globale dans un curriculum communicatif, ou bien simple traitement d'appoint, débouchant ainsi sur le rapport entre communication verbale et non verbale. Peut-on parler d'une grammaire du geste comme d'une grammaire verbale? Comment s'organise le rapport verbal non verbal dans l'énonciation, fondamentalement interactive dans l'approche de la langue par les techniques drama

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (404 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16909

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1350
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.