L'onomastique dans les romans de Raymond Queneau : étude des anthroponymes

par Christine Méry-Barnabé

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Claude Debon.

Soutenue en 1993

à Paris 3 .


  • Résumé

    Raymond queneau occupies a central place in the litterature of the xxth century because he questions the realistic novelists' heritage who use decoration, portrait and firm patronymic. The study of anthroponymic onomastics (thers are about six hundreds characters, what authorizes work to be limited to this sphere) proceeds in three times. First are studied names who suffer of a lack of credibility, because they still have been used by history or litterature, they are fruit of rules of denomination carried to extremes or they change in a surprising way. Then, study turns on signification networks: identical names, shared christian names and patronymics made form the same root. Lastly, autobiography can influence onomastics. Queneau's family and own life are used, and his personnal mythology too. Queneau's onomastics threaten the statute of lector (who has to make up of a story), of narrator (who sometimes seems to disapear behind his creatures) and of character (whose prerogatives, and even names, are upset).


  • Résumé

    Raymond queneau occupe une place centrale dans la litterature du xxe siecle car il remet en question l'heritage des romanciers realistes qui usaient du decor, du portrait et du patronyme fixe. L'etude de l'onomastique anthroponymique (les quelque six cent personnages de l'oeuvre autorisent que le travail se limite a ce domaine) procede en trois temps. D'abord sont etudies les noms peu credibles, deja employes par l'histoire ou la litterature, issus de regles de denomination poussees a l'extreme, ou sujets a des variations surprenantes. Ensuite, l'etude porte sur les reseaux de significations : noms identiques, prenoms partages, patronymes forges sur une meme racine. Enfin, l'autobiographie peut avoir une influence sur l'onomastique. La famille, la propre vie de l'auteur sont utilisees, ainsi que sa mythologie personnelle. L'onomastique de queneau menace le statut du lecteur (qui doit inventer une partie de la fiction), du narrateur (qui semble parfois se cacher derriere ses creatures) et du personnage (qui perd ses prerogatives et meme son nom).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (433 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16498

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1124
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.