Révolution et structures sociales dans la société rurale : recherches comparatives de la France, du Japon et de la Russie

par Minjeoung Kim

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Denis Lévy.

Soutenue en 1993

à Paris 2 .


  • Résumé

    Cette recherche vise a l'analyse sur l'interaction entre la revolution et la. . Structure sociale, c'est-a-dire que l'on etudie l'action de conditions sociales prerevolutionnaires sur l'eclatement de la revolution. Nous avons choisi trois pays - deux pour ceux qui ont eprouve la revolution, un pour ceux n'ont pas de revolution dans leurs histoires - afin de bien examiner leurs differences. En france, les efforts monarchiques ont echoue parce que l'aristocratie fonciere tres puissante les empechent. En meme temps, la france d'ancien regime n'a pas de bureaucratie independante qui pourrait exercer les reformes lancees par le roi. Cet echec amene la paralysie du coercitif central. Dans ce vide de la force physique, la revolte paysanne massive peut detruire l'ancien regime. Au japon, sous la separation totale entre le pouvoir politique et la fortune commercante, les tokugawa se servent de la bureaucratie bien organisee. Avec la noblesse terrienne faible, les reformes modernisatrices par le haut peuvent reussir. La communaute paysanne est controlee par la bureaucratie, et donc la revolte paysanne est difficile a s'organiser structurellement. En russie, les reformes d'en haut sont lancees dans une situation favorable (la noblesse faible, la bureaucratie bien fonctionnee), mais l'industrie dans l'ensemble est en etat sous-developpe. Donc, l'economie d'avant la revolution ne peut pas prendre les fardeaux des reformes en charge. En plus, les defaites successives accelerent la difficulte economique. Cette situation ouvre la voie vers la revolution.

  • Titre traduit

    Revolution and social structure in agrairian society. Comparative studies of france, japan and russia


  • Résumé

    This study aims at the analysis of the interaction between the revolution and the social structure. It is examined the influence of the social structure before the revolution on the burst of the revolution. For this purpose, three countries, are chosen in order to view their differencies. Two of them had revolutions, and the other did not experience the revolution. In france, the monarchical attempts to avoid revolutionary crises met the hinderance of the aristocratic resistance. At the same time, the french ancien regime did not have the bureaucracy that could have performed monarchical reforms. This brought the paralysis of social coercion force. Under this situation, the massif revolt by the peasant could distroy the ancien regime in japan, on the other hand, with the political power and the mercantil wealth totally separated, the tokugawa himself had a well-organized group of bureaucrats. The landlords in japan did not possess strong political power, and could not prevent the reformsfor modernization initiated from the top. The peasant community was tightly controlled and the peasant uprising was difficult to occur structurewise. In russia, the reforms for modernization from the top began under propitious conditions (weak nobless, well-organized bureaucrats). However, the industry was not solid enough to support the burdens of the rapid modernization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Thèse non corrigée

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT1993-50
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.