Le site de Loma Alta, lac de Zacapu, Michoacan (Mexique)

par Patricia Carot

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Yvette Taborin.

Soutenue en 1993

à Paris 1 .


  • Résumé

    Un complexe culturel d'un haut niveau de développement est mis en évidence dans l'actuel état du Michoacán au Mexique. Ce complexe "Loma Alta", inconnu jusqu'à présent, atteint son apogée au cours de la période protoclassique (100 av. JC-250 ap. JC). Il est l'aboutissement de la tradition ancienne chupicuaro qui caractérise l'archéologie de l'occident ; il est aussi le point de départ d'une tradition iconographique qui caractérise l'archéologie des zones septentrionales de la Mésoamérique et du sud-ouest des États-Unis depuis le début de notre ère jusqu'au 15e siècle. Le site de Loma Alta était avant l'assèchement du lac en 1900 une ile parmi un groupe d'autres "iles-Loma" sur la rive occidentale du lac. Les fouilles démontrent que certaines étaient utilisées comme lieux funéraires de réenterrements secondaires. Des pratiques mortuaires insolites sont mises en évidence à Loma Alta à cette époque protoclassique : 1 - la crémation collective d'ossements provenant de sépultures déjà inhumées, la réduction en poudre des ossements calcines conserves dans des urnes déposées au même endroit pendant trois siècles. 2 Le cassage rituel des offrandes qui accompagnaient à l'origine ces sépultures et leur réutilisation, en fragments, comme offrandes. L'analyse iconographique de la céramique décorée de Loma Alta est au centre de cette étude : un corpus de quarante motifs est établi, motifs zoomorphes, motifs mixtes anthrozoomorphes, motifs anthropomorphes et géométriques. Des comparaisons sont établies avec la céramique d'autres régions et sites du Michoacán, avec celle des états du Guanajuato, avec la céramique clachihuites des états du Zacatecas et Durango, mais surtout et de manière inattendue, avec la céramique hohokam du sud-ouest des États-Unis, à 1. 800 kms plus au nord.

  • Titre traduit

    The site of Loma Alta, lake of Zacapu, Michoacan, Mexico


  • Résumé

    In the actual state of Michoacán, Mexico, is revealed a very highly developed cultural complexe, unknown until now, the loma alta complex, which apogee occurs during the protoclassic period (100 b. C. -a. D. 250). This complex is the achievement of the ancient tradition chupicuaro which characterizes the archeology of occident, but is also the point of departure of an iconographical tradition which characterizes the archeology of northern mesoamerica and the southwest of the united-states from the beginning of our era to the fifteen century. The site of reference, loma alta, was in reality, before the lake of zacapu was dried out in 1900, an island among a group of others, near its west bank. It was located at the center of this group at his highest point. Excavations prouved that many of those "lomas-islands" were used as secondary funerary centers. Very peculiar funerary practices were revealed for that period at loma alta : 1 - collective cremation of bones of sepultures already buried ; reduction in powder of the cremated bones, and introduction of this powder in urns deposited at the same place during the three centuries the loma was used for that purpose. 2 - The ritual breakage of the offerings which accompanied originally the sepultures and the use of their fragments as offerings. The iconographical analysis of the decoratdd ceramics of loma alta is at the center of this study. A corpus of forty motives or elements has been established, zoomorphics, anthropomorphics, mixed (anthropo-zoomorphics), geometrics.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Archaeopress à Oxford, England

Le site de Loma Alta, Lac de Zacapu, Michoacan, Mexique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (512, 9 f., 241 f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 93 ! 209
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16981-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1861
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 13969
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1463
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Archaeopress à Oxford, England

Informations

  • Sous le titre : Le site de Loma Alta, Lac de Zacapu, Michoacan, Mexique
  • Dans la collection : BAR international seriesParis monographs in American archaeology , 9209
  • Détails : xi, 192, [178] p.
  • ISBN : 1-8417-1218-3
  • Annexes : Bibliogr p. 133-142
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.