Être malade : essai sur la problématique de la médecine traditionnelle au Sud-Cameroun

par Emmanuel Essome Dieu ne Dort

Thèse de doctorat en Philosophie et histoire des sciences

Sous la direction de François Dagognet.

Soutenue en 1993

à Paris 1 .


  • Résumé

    Etre malade ne signifie pas seulement une alteration de l'etat normal; car on peut etre anormal sans etre malade. La signification de la maladie est tres importante et pose le probleme de la normalite. Pour la medecine moderne, la maladie se definit par la presence d'une lesion ou d'une alteration du fonctionnement d'un organisme normal. Dans la croyance negro-africaine, la maladie est un desordre provoque. Le probleme fondamental est cette notion de causalite. Pour les negro-africains, il n'y a rien de naturel. Tout est determine et decide par quelqu'un. Mais quelle que soit l'efficacite de cette medecine, notons cependant que sur le plan pratique, les prescriptions restent verbales, les dosages inexistants, ainsi que des moyens de controle objectifs de resultats. Elle privilegie le cote pratique au detriment des concepts. C'est la raison pour laquelle, dans notre problematique nous nous demandons si elle peut elle aussi evoluer pour devenir scientifique. Nous avons essaye de demontrer qu'actuellement, les scientifiques negroafricains devront d'abord faire l'ethnopharmacognosie au sein de groupements ethniques particuliers, pour recueillir des echantillons des substances utilisees, a les identifier et a les tester. A partir de la, on pourra alors considerer cette medecine comme entrant dans un processus scientifique.

  • Titre traduit

    Being ill, an essay on the problem raised by the practice of traditional medicine in south-cameroun


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Being ill does not mean only an alteration of the accepted norm of health; indeed somebody can stand out of the norm without being ill. The meaning of illness raises the issue of what its understood by normality. With occidental medicine for instance, illness is defined as the result of the breaking of dysfunctioning of a normal organ. Contrary of this conception of occidental medicine, an according toblack african beliefs, illness is a deliberately caused disorder. The central issue lies in this notion of causality. Nothing is determined and decided. However efficient this latter might be, it is worth noticing that the prescriptions are given orally and that dosages and objective means of checking the results do not exist. The african medicine puts the emphasis on the practical aspect of illness, not on concepts. So the question raised here is whether african medicine can evolve to become more scientific. I tried to show how the contemporary black africans will have to practice "ethnopharmacognosy" within specific ethnic groups, in order to gather samples of the substances in use, to identify and test them. Only after such an attempt will traditional medicine be in a position to be considered as being part of the scientific world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (357 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 93 ! 130
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16849

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1424
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.