Les excommunications à Corfou, XVIIe et XVIIIe siècles : criminalité et attitudes mentales

par Ariadni Gerouki

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Spyros I. Asdrachas.

Soutenue en 1993

à Paris 1 .


  • Résumé

    Pendant l'époque de la domination vénitienne à Corfou les sujets orthodoxes ont développé largement la justice ecclésiastique du grand protopap, dont la procédure la plus flexible était l'excommunication impersonnelle, lancée pour contraindre les aveux des coupables. A travers l'analyse exhaustive des affaires enregistrées dans les archives ecclésiastiques, on a dégagé les caractéristiques principaux de cette institution, qui par le biais de la menace des conséquences métaphysiques, extorque des témoignages sur des affaires aussi bien civiles que criminelles; on a tiré en plus de renseignements importants sociologiques et anthropologiques, au niveau de l'analyse de la criminalité "apparente", infiltrée par le discours idéologique de l'église, qui surgit des archives.

  • Titre traduit

    Excommunications in Corfu, 17e and 18e centuries : criminality and mentalities


  • Résumé

    During the Venetian rule in Corfu, the Greek orthodoxies had recourse to the judicial jurisdiction of the church (great protopapa); it’s most flexible procedure was the impersonal excommunication as a coercive means for revealing the truth on civil and criminal cases. The detailed research of the sentences who were registered at the ecclesiastical bureau of records and the quantitative and qualitative analysis of these data was very conclusive: sociological and anthropological information on the unregistered criminality, unfiltered with the ecclesiastical ideology.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1998 par Ant.-N. Sakkoulas à Athènes

Les excommunications à Corfou (XVIIe et XVIIIe siècles) : criminalité et attitudes mentales


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (572-[13] p.-[1] dépl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 555-572. Notes bibliogr. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 93 : 131
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16855

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1161
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1515
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1998 par Ant.-N. Sakkoulas à Athènes

Informations

  • Sous le titre : Les excommunications à Corfou (XVIIe et XVIIIe siècles) : criminalité et attitudes mentales
  • Dans la collection : Forschungen zur byzantinischen Rechtsgeschichte , 12
  • Détails : 1 vol. (338 p.)
  • ISBN : 960-232-788-X
  • Annexes : Bibliographie. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.