Le contrôle des prix et la sidérurgie française : 1937-1974

par Jean Sallot

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alain Plessis.

Soutenue en 1993

à Paris 1 .


  • Résumé

    De 1937 a 1974 la sidérurgie française a vu ses prix contrôles pendant près de 32 ans par les pouvoirs publics. Cette situation est présentée par la profession comme l'explication fondamentale de la crise de la sidérurgie française dans les années 70 et de sa spécificité : a savoir, un endettement massif des firmes et, dans le contexte aggravant de la crise économique, une insolvabilité financière de la branche. L'examen détaillée des différentes périodes de contrôle des prix des produits side��rurgiques about ut cependant a des remarques plus nuancées. Limites pendant le front populaire et même pendant la guerre, les effets du contrôle des prix sont certes davantage repérables, de 1944 a 1953 mais on ne peut le rendre entièrement responsable de l'endettement des firmes sidérurgiques. De même, si anachronique que paraisse ensuite le maintien du contrôle avec l'ouverture du marche commun, il faut en fait attendre le tournant des années 60 pour mesurer son inadaptation et voir ses effets défavorables et contradictoires se cumuler. Quant a la réactivation du contrôle de 1969 a 1974, elle apparaît comme un epiphenomene. Cette histoire contrastee nuance et relativise fortement la problématique du manque a gagner developpee par la profession.

  • Titre traduit

    Price control in the french iron and steel industry. 1937-1974


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    From 1937 to 1974 the prices of the products of the french iron and steel industry were controlled by the authorities, which is what the industrialists have considered as the major cause of the crisis the industry went through in the seventies and of its particular feature, that is, massive debts and, because of the worsening economic crisis, a growing insolvency of the firms. However, the detailed analysis of the different periods when price control was enforced leads to more qualified conclusions. The effects of the price control, limited during the front populaire period and even world war ii, are more traceable from 1944 to 1953 but cannot be held fully responsible for the increasing debts the firms got into. Similarly, however anachronistic the price control may seem after the opening of the common market, it won't appear fully inadequate until the 1960's when its inadequacies and contradictions added up. As for its being reinforced from 1969 to 1974 it is nothing more than an epiphenomenon. These changing trends thus strongly question the idea that the iron and steel industry lost money because of price control.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (321 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 312-314. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 93 ! 166
  • Bibliothèque : Institut d'histoire économique et sociale. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16880
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Bib. Durkheim / THE (IDHE) 93 SAL

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1175
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1676
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 12876
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.